L’industrie aéronautique a-t-elle de bons vendeurs ?

L’industrie aéronautique a-t-elle de bons vendeurs ?

rafale-index

La question doit être posée, au vue des difficultés de l’exportation du Rafale et du revers sud-africain de l’A400M. L’industrie de l’aéronautique militaire (car pour le civil ça roule) peine à trouver des marchés extérieurs. Même au niveau européen seul quelques partenaires nous suivent parfois à reculons. Seuls le secteur des hélicoptères n’éprouve aucun souci majeur à exporter.

Pourtant l’offre est bonne voir supérieur aux autres acteurs :

  • Le Rafale offre un rapport qualité/prix exceptionnel
  • Face à ces concurrents directs (F-18, Gripen, Eurofighter…), le Rafale à démontré sa supériorité dans certains domaines
  • L’A400 M est, pour le transport stratégique, une des seules alternatives aux américains (C-130 ou C-17), ou encore aux russes.
  • Ce nouvel avion de transport est un avion innovant sur pleins d’aspects technologiques.

Le marché est là :

  • De nombreux pays doivent renouveler une flotte de chasseurs vieillissantes, voir obsolètes (en Afrique, Amérique du Sud, Europe, Moyen Orient)
  • Certains clients sont admiratifs et se diraient même fier d’avoir le Rafale (Le Koweit confirme son intention d’acheter le Rafale)
  • D’autres nous ont déjà fait confiance (Australie, Afrique du Sud, Malaisie…)
  • Les besoins en transport militaire on explosés avec les nouveaux conflits armés et les missions humanitaires nombreuses.

Mais la donne a changé :

  • Les américains ne lâchent plus aucun marché, alors qu’une répartition officieuse existait avant
  • La concurrence européen est forte pour les chasseurs (Gripen suédois, Eurofighter anglo-germain)
  • La crise oblige les ministères à revoir leurs dépenses (ex : la Suisse)

suisse-exportation

Pourtant des efforts sont réalisés :

  • Dassault a réduit de 40% le prix de son Rafale, pour le Brésil (même si cela aurait été démenti)
  • Toutes les personnalités de l’Etat apportent leur soutien, voir leur énergie

Airbus possède des atouts et des faiblesses propres :

  • Le groupe EADS est un poids lourd du secteur de l’industrie militaire, aéronautique et spaciale
  • Airbus est un leader et possède une notoriété enviable
  • Mais, c’est le premier appareil militaire d’Airbus, avec toutes les exigences spécifique à la Défense
  • Les coûts de développement de l’A400M ont explosés.

Je m’abstiendrais de parler des tankers d’Airbus dont le contrat a été dénoncé il y a quelques mois, par l’administration américaine. Ni de l’achat précipité d’un appareil de transport tactique C-390 de chez Embraer, alors que celui-ci est encore sur la planche à dessin.

Donc, je ne sais plus, il y a beaucoup de points positifs qui devraient permettre ce genre d’exportation. Mais il est vrai que nous ne parlons pas vraiment de commerce, mais souvent de politique… Et pour moi la politique, ne rime jamais avec bonnes affaires (sauf au sens juridique)

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

5 COMMENTAIRES

  1. Si l’A400M pouvait faire autre chose que des tours de piste à Séville et (enfin) réaliser son premier vol, peut être que des échecs (car il faut appeler un chat un chat) comme celui des Sud-Africains serait épargnable ??? Mais bon comme tu dis Gaëtan l’avion de transport tactique européen a des avantages. Mais un gros gros inconvénient : le C-130J-30 Hercules II. Qui lui vole, et en outre pas uniquement sous les couleurs de l’USAF.

  2. Il est vrai que le plus grand vendeur est l’oncle Sam, qui dope sont industrie aeronautique en proposent des packages…
    De plus l’oncle Sam fourni des aides militaires comme par exemple le Peace Cesear qui est la livraison de 30 F-16A Block 15 et 4 F-16B block 10 à l’armée de l’air Italienne. La comparaison A400M et C130J30 est encore plus difficile Lockheed Martin a sorti de ces chaines de montage le 1er C-130 dans les années 50! D’annee en annees le C-130 a beneficier d’amelioration qui ont fait de lui l’avion de transport par excellence ! L’A400M qui est le premier avion militaire d’Airbus, qui subi tous les desagrement d’un 1er appareil. Esperont que le 1er vol de l’A400M est lieu à la fin du mois.

  3. L’A400M n’est pas prêt, ni au niveau des moteurs, des systèmes, des logiciels bref vendre « ça » en l’état nécessite des magiciens car le prix n’est pas non plus arrêté, pas des commerciaux. Il serait urgentissimme de nommer un seul responsable du projet et une équipe avec pleine autorité sur toutes les usines et les bureaux d’études concernés. Airbus serait aussi bien avisé de fournir gratuitement des solutions de dépannage telles que des heures de vols louées à ses clients sinon ça sent la catastrophe commerciale et pour longtemps. On dirait presque un cas d’école de ce qu’il ne faut jamais faire dans un montage industriel. C’est stupéfiant de se shooter dans le pied à ce point alors qu’il y des marchés énormes à prendre …. 😕

Laisser un commentaire