La Russie et l’Inde partenaire pour le T-50 PAK FA : le...

La Russie et l’Inde partenaire pour le T-50 PAK FA : le « F-22 Raptor » russe

Sukhoï T-50 PAK-FA

La Russie vient de commencer les essais de son chasseur de cinquième génération :- le T-50 Sukhoi PAK FA! Ce projet vient concurrencer le F-22 Raptor. L’inde est actuellement le seul partenaire de ce programme.

L’année dernière, une délégation du ministère de la Défense indien est venue visiter les installations de Sukhoï en Sibérie ou le programme d’avion de combat de 5ème génération est en cours. Cet appareil devrait former l’épine dorsale de l’Indian Air Force (IAF) à l’avenir. Dans cette première réunion, soigneusement préparée par Sukhoi, le nouveau chasseur installé sur le tarmac a agité ces empennages pour saluer la délégation indienne.

L’effet, selon un membre de cette délégation, était électrique. L’officier supérieur de l’IAF ont  marchés en silence jusqu’à l’avion pour le toucher  presque incrédule. Cet avion Sukhoï T-50 est  le démonstrateur technologique « Fifth Generation Fighter Aircraft » (FGFA) ou avion de chasse de cinquième génération. Des sources au ministère de la Défense soulignent qu’après cinq ans de négociations sur la forme du FGFA, un contrat détaillé sur le développement conjoint va être signé.

Ce contrat concerne Hindustan Aeronautics Ltd (HAL) et le russe United Aircraft Corporation (UAC). L’Inde s’engage à construire les 250 chasseurs de l’IAF et un nombre égal pour  la Russie. Le coût du développement du FGFA, ce qui serait partagé entre les deux pays, devrait  être de 6 à 7 milliards de d’euros. Le coût d’un appareil devrait avoisiner les 70 millions d’euros.

Le prototype FGFA de Sukhoi devrait faire son premier vol d’ici quelques semaines. Le T-50 Sukhoi PAK FA a une portée de 5.500 km, et devrait entrer en service dans la Force aérienne russe en 2015. Bien qu’il n’existe aucune information fiable sur les spécifications de la FA PAK encore, il est connu à partir d’entretiens avec des personnes dans la Force aérienne russe qu’il sera un véritable avion furtif, presque invisible au radar ennemi.

« C’est un incroyable avion furtif. Il a une section radar équivalente (SER) de seulement 0,5 mètre carré par rapport aux 20 mètres carrés du Su-30MKI. » Un responsable du ministère de la défense:

Il disposera, comme le F-22 Raptor, de la capacité de « supercruise », de la prochaine génération missiles air-air, air-surface et air-mer, d’une myriade de radar infrarouge et d’une intelligence artificielle. Ses capteurs visuels seront combinés par voie électronique et alimenteront les pilotes dans un format facile à lire et à comprendre.

La FA PAK utilisera pour ses vols des 2 premiers moteurs Saturn 117S (environ 14,5 tonnes de poussée chacun). Le 117S est une version avancée de l’AL-31F, mais construit avec l’expérience acquise sur l’AL-41F. L’AL-41F propulse le chasseur Mikoyan IFM ou MiG 1.44. Les versions ultérieures du PAK FA utiliseront un tout nouveau moteur (17,5 tonnes de poussée chacun), développé par NPO Saturn ou FGUP MMPP Saliout.

Le prototype que Sukhoi a construit soit adapté aux besoins des Forces aériennes russes. Mais la FIA a des spécifications différentes, et l’entreprise commune sera de répondre à la fois aux 2 forces aériennes. Par exemple, la Russie veut un chasseur monoplace, la FIA, content de son Su-30MKI, insiste pour avoir un chasseur biplace.

Les négociations ont résolu ce conflit. L’Inde a décidé d’acheter un mélange d’environ 50 monoplaces et 200 appareils biplaces. La Russie, à son tour, envisagerait d’acheter plus d’appareils biplaces pour les utiliser en tant qu’appareils d’entraînement.

Espérerons que la Russie avec l’aide de l’Inde retrouve son rang dans l’aéronautique militaire, et viendra concurrencer sérieusement le monopole des avions américains avec leurs F-22 Raptor et F-35 Lightning II.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.