Un oiseau détourne un Mirage 2000

[Brève] Un oiseau détourne un Mirage 2000

Un Mirage 2000 de la base de Luxeuil a été contraint de se poser en urgence à l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon, après avoir heurté un volatile. C’est l’oiseau qui y a perdu le plus de plumes…

Notre mission de ce mardi était un vol d’entraînement d’assaut aérien. Nous nous entraînons spécialement pour ce qui concerne les destructions de cibles au sol. Ce type de vol dure en moyenne deux heures. 
Alors que nous étions à très basse altitude, nous avons vu une masse sombre frôler l’appareil. Puis nous avons senti l’impact avec quelque chose, et nous avons rapidement senti une odeur de plumes grillées !
Le moteur fonctionnait toujours bien, mais, dans le doute et par sécurité, il fallait que nous nous posions rapidement. Nous avons dérouté et faisons cap ici, en attendant que l’appareil soit réparé. Soit les mécaniciens pourront réparer rapidement, soit il faudra faire venir des pièces spéciales. Le choc a d’ailleurs cabossé l’entrée d’air du côté droit. Reste à savoir si le moteur est très endommagé.
Capitaine Decoster, pilote du Mirage 2000 à la base de Luxeuil

Le Mirage 2000 N de l’escadron Lafayette est à l’arrêt sur le tarmac de l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon. L’appareil est en stand-by depuis hier midi, après un atterrissage forcé sur la piste du petit aérodrome. L’avion militaire appartient à la base 116 Lieutenant-colonel Tony Papin de Luxeuil-Saint-Sauveur en Haute-Saône. Hier matin, le pilote et son navigateur sont partis de Franche-Comté pour un vol de navigation à basse altitude.

L’avion était au-dessus des Monts du Forez, à 40 km au Nord d’Andrézieux. Le Mirage volait à une vitesse de 420 noeuds (780 km/h) et à 200 mètres d’altitude. C’est alors qu’il a percuté un oiseau de grande taille. Celui-ci a été happé par l’entrée d’air se trouvant à la droite du cockpit. Le volatile a été broyé par les hélices avant d’atteindre le moteur. Le danger étant que ce type d’appareil ne dispose que d’un seul moteur à réaction, ce qui ne permet pas de faire appel à un second en cas d’avarie. Aussitôt le navigateur a déclenché les mesures d’urgences requises par ce type d’incident. Il a donc donné le cap au commandant de bord vers la piste la plus proche, celle d’Andrézieux-Bouthéon.

Le Mirage s’est donc posé sans problème, mais d’importantes mesures de sécurité ont été prises. Hier en fin d’après-midi, le capitaine Guirbal du Sirpa-air de Paris nous indiquait qu’une inspection de l’appareil était diligentée par les mécaniciens de l’escadron de Luxeuil ou d’Istres. Dans la soirée, les fusillers-commandos de la base de Lyon Mont-Verdun étaient attendus pour gardienner l’appareil.

Le pilote et son navigateur volent depuis trois ans sur ce type d’avion. Ils appartiennent à une base qui compte deux escadrons, soit une quarantaine d’équipages de deux personnes et de 80 avions. Le Mirage 2000 est un avion de force aérienne stratégique, utilisé pour des missions de dissuasion nucléaire. Pour ce type d’entraînement, les avions ne sont pas munis d’armements, mais de maquettes, afin de simuler le poids des missiles. La plupart du temps, ils sont seulement équipés de réserves d’essence de 2000 litres. Les vols en basse altitude consomment le double qu’en haute altitude.

La particularité de ce avion militaire, conçu par la société française Dassault Aviation à la fin des années 1970, est de voler à grande vitesse, de 6 à 9 G, et à très basse altitude. Les pilotes sont formés pour s’acclimater aux repères visuels et aux différentes types de reliefs, d’où leur intérêt à voler près des massifs du centre de la France. Pour l’heure, les deux pilotes devront s’en remettre au train pour rejoindre leur base.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

2 COMMENTAIRES

  1. Mode je ne laisse rien passer:

    « …Le volatile a été broyé par les hélices avant d’atteindre le moteur… »

    Non, le volatile a été broyé par les aubes du compresseur du réacteur: donc du moteur qui n’a pas d’hélices !!

    « ..Pour ce type d’entraînement, les avions ne sont pas munis d’armements, mais de maquettes, afin de simuler le poids des missiles… »

    Non, ce type d’avion n’emporte qu’un seul missile (ASMP)

    Ca veut dire quoi »….de voler à grande vitesse, de 6 à 9 G, et à très basse altitude ».

    Confondre vitesse et…acceleration 🙂

    Faudrait savoir, il y a un pilote et un navigateur ou 2 pilotes ?

Laisser un commentaire