Disparition de Renaud Ecalle, champion du monde voltige

[Crash] Disparition de Renaud Ecalle, champion du monde voltige

renaud-ecalle-disparition2Le champion du monde de voltige 2009, Renaud Ecalle et sa famille ont péri, le 3 octobre, aux commandes de son avion, un Jodel DR-1050.

Ce capitaine de l’armée de l’air était un pilote de chasse très expérimenté de l’armée de l’air, qui totalisait près de 2600 heures de vol, sur différents types d’avions militaires et civils comme l’Alphajet, le Mirage F1 et l’Extra 330. Lui, son épouse et leurs deux enfants, ont péri dans le crash de leur avion dans l’Hérault, alors qu’ils revenaient de Charente-Maritime où le père avait effectué une présentation en vol. Les corps des quatre occupants de l’avion, qui avait disparu des écrans radars dimanche soir, ont été retrouvés lundi.

Membre de l’équipe de voltige de l’armée de l’Air, ancien pilote de chasse sur mirage F1, Renaud Ecalle, champion du monde de voltige en 2009 et champion d’Europe et de France en 2010, revenait de Jonzac où il avait passé le week-end avec sa famille. Renaud Ecalle, 30 ans, avait fait dimanche une présentation en vol à l’occasion d’une journée portes ouvertes de l’aérodrome charentais et rejoignait Salon-de-Provence quand son avion s’est abîmé.

C’est à 19h30, environ deux heures et demie après son décollage de Jonzac, que la tour de contrôle de Montpellier a perdu le contact avec l’appareil. Le Jodel DR-1050 se trouvait alors dans le secteur de Lodève, dans le nord de l’Hérault. Les opérations de recherches au sol ont immédiatement commencé avec l’appui de moyens aériens: un Super Puma, un Transall de l’armée de l’air et un Breguet Atlantique, selon la préfecture de l’Hérault qui, dans la nuit, a activé une cellule de crise.Quelque 60 personnes ont participé aux recherches dans une zone difficile d’accès. Ces recherches s’étant avérées vaines, elles ont repris lundi matin, avec plus de 200 hommes sur le terrain, mais sans l’appui des moyens aériens, cloués au sol en début de matinée en raison des conditions météorologiques défavorables. Finalement, en fin de matinée, un Puma a localisé le monomoteur près de la commune de Lauroux. L’appareil a été découvert dans un secteur montagneux et boisé. Un second appareil a hélitreuillé un médecin qui a constaté le décès des quatre occupants.

Le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la sécurité de l’aviation civile a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’accident, et notamment s’il relevait d’un ennui mécanique ou d’un problème météo, sachant que dimanche soir, le département de l’Hérault avait été placé en vigilance orange. Vers 19H00, des rafales de vent atteignant 80 km/heure ont été enregistrées dans le Lodévois, selon Météo France.

5 COMMENTAIRES

  1. Mon commentaire est parti alors qu’il n’était pas terminé, il manque donc une dernière phrase à l’adresse de la famille, je le regrette vraiment !!
    Est-il possible de revenir sur ce doc ??
    Merci !!

Laisser un commentaire