Les anglais cherchent à sauver le seul Avro Vulcan en état de...

Les anglais cherchent à sauver le seul Avro Vulcan en état de vol

L’Avro Vulcan fut la dernière ligne de défense de la Grande-Bretagne durant la guerre froide. Il pourrait malheureusement définitivement être remisé, voir vendu à moins que son propriétaire réussisse à trouver 150 000 £ d’ici la fin de la semaine.

Désormais, l’association Vulcan to the Sky qui dispose du dernier Vulcan en état de vol  – la XH558 – et qui participe régulièrement à de spectacles aériens chaque été, a besoin de recueillir des fonds d’urgence pour maintenir l’avion sur la base de Lyneham RAF.

« Il suivra la Concorde à la retraite permanente ou sera vendue à un collectionneur certainement étranger. Si nous ne le faites pas, une icône du patrimoine aussi populaire que la Tour de Londres ne pourra jamais être vu par le public britannique à nouveau. Nous avons un business plan pour 2011 qui permettra d’améliorer sensiblement notre financement commercial, mais la dure réalité est que nous ne somme s pas susceptibles de survivre au-delà d’octobre. » Chef executif, Dr Robert Pleming.

Le Vulcan a été présenté à plusieurs spectacles devant près de deux millions de personnes cette année. L’avion, construit en 1960 et restaurée entre 2005 et 2007, est actuellement « soigné » à la base de Lyneham par une équipe de 11 personnes, dont cinq ingénieurs.

« Il est le dernier avion entièrement britannique a conçu et construit, il fait partie de notre histoire de la guerre froide, qui fait maintenant partie du programme national, ainsi que d’une partie vivante de la conception de la guerre froide. » Ancien pilote de chasse, Harry Bromley, 84 ans, directeur de la campagne de collecte de fonds d’origine pour restaurer l’avion.

« Il fait partie de l’histoire de ce pays en termes aéronautiques et il a été le dernier avion militaire qui a été construit. Chaque pièce, chaque boulon, est britannique. Il a fait un travail remarquable quand il faisait partie de la dissuasion nucléaire pour ce pays. Cet avion est trop précieux et je le regretterais si on ne lui permettait plus de voler simplement à cause de la somme qui a été demandé.« 

Au début d’Octobre, la ferveur britannique déjà généré 350 000 £ de dons des particuliers et des entreprises.

Si vous souhaitez participer à ce sauvetage, rendez-vous sur www.vulcantothesky.org/donate

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire