Un F-16 israélien au tapis et 2 morts

[Crash] Un F-16 israélien au tapis et 2 morts

F-16I_2Source AFP

Les corps des deux hommes d’équipage d’un chasseur F-16I de l’armée de l’Air israélienne qui s’est écrasé mercredi soir lors d’un exercice ont été retrouvés dans le sud d’Israël, ont rapporté aujourd’hui des médias israéliens. Le pilote et le navigateur, âgés respectivement de 28 et 30 ans, ont trouvé la mort lors d’un entraînement au combat aérien à haute altitude. Ils ont d’abord été portés disparus, leur appareil s’étant abattu dans la région montagneuse du cratère Ramon, dans le désert du Néguev. L’armée, interrogée, a seulement précisé que la boîte noire de l’appareil avait été retrouvée.

Doté d’un équipement sophistiqué et d’un radar très puissant mis au point par les Industries aéronautiques d’Israël (IAI), le F-16I est une version israélienne baptisée « Soufa » (Tempête) d’un avion construit par la société américaine Lockheed Martin. C’est la première fois qu’un de ces chasseurs s’écrase en Israël, et le commandant de l’armée de l’Air, le général Ido Nehushtan, a ordonné l’immobilisation temporaire de la flotte des F-16I.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’accident serait survenu à la suite d' »une erreur humaine« , a indiqué la radio militaire israélienne. Ces appareils constituent l’épine dorsale de l’aviation de guerre de l’Etat hébreu. Armés notamment de missiles air-air, ils volent à 2.000 km à l’heure, et sont capables d’accomplir des missions à long rayon d’action. L’armée de l’Air israélienne a déploré le 26 septembre un autre accident tragique, quand six de ses hommes et un militaire roumain ont trouvé la mort dans un accident d’hélicoptère en Roumanie lors de manoeuvres conjointes avec l’armée roumaine.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire