L’Irak vulnérable aux attaques aériennes en 2012

L’Irak vulnérable aux attaques aériennes en 2012

f-16-for-irak-2013

L’Irak, qui ne dispose d’aucun avion de combat, sera vulnérable à une attaque aérienne pour au moins un an après que les troupes américaines auront quitté le territoire à la fin de l’année 2011, a déclaré mercredi, le porte-parole des forces américaines dans le pays.

Alors que les forces irakiennes seraient « largement » en mesure de faire face à toute menace intérieure, le brigadier-général Jeffrey Buchanan a indiqué que le pays courrait le risque d’attaques aéroportées au moins jusqu’en 2013, où il devrait prendre livraison d’avions de chasse américain F-16.

« Il y aura un manque dans leur capacité conventionnelle de défense », a t-il déclaré dans une interview.

« Combat air-air, supériorité aérienne, et ce dont nous parlons est un chasseur multi-rôle… C’est ce que le F-16 pourra remplir, mais ils n’entrent pas en 2013. « 

Pour sa part, basé à Bruxelles, International Crisis Group Think Tank a déclaré le mois dernier que l’Irak « sera incapable de protéger son espace aérien jusqu’à la mi-2014 au plus tôt, car ils manquent à la fois un système efficace de défense aérienne et d’une véritable armée de l’air.  »

L’Irak, dont la force aérienne a été décimée lors de l’invasion américaine en 2003, est en trin de négocier un accord avec les États-Unis pour l’acquisition de 18 chasseurs F-16.

Lorsqu’on lui a demandé ce que l’Irak pourrait faire pour atténuer le risque d’une attaque aéroportée, Buchanan a répondu:  « Vous devez avoir vos propres moyens d’action, ou vous prévenir la menace. En d’autres termes, vous finissez par être amis avec ceux qui pourrait vous menacer. La diplomatie est un excellent moyen.  »

Il a noté: «Si vous n’avez personne qui vous menace, vous n’avez pas besoin de supériorité aérienne. »

L’armée irakienne a été démantelée et a été dissous peu après l’invasion et ses capacités aériennes sont éclipsés par ceux de ses voisins. Basée à Londres, l’International Institute of Strategic Studies dans son rapport « Military Balance 2010″ montre que l’Irak ne dispose que de seulement 38 appareils, tous dédiés à la formation, le transport ou la reconnaissance. En revanche, la Syrie possède 555 avions de combat, la Turquie a 426, l’Iran 312, l’Arabie saoudite et la Jordanie de 102.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

4 COMMENTAIRES

  1. Sont culottés ces Ricains quand-même ! Ils envahissent l’Irak, ils déciment toute leur flotte aérienne, et ils trouvent encore le culot de leur dire « USA, vend F-16 Bon état général ! ». 😯
    Voila par contre, un marché pour les Mirages 2000-9 des Émirats Arabes Unis… (Monsieur le Ministre Français de la défense, vous savez ce qui vous reste à faire…) 😐

  2. D’ici là une boite privée genre Blackwater ou un machin similaire va bien réussir à leur proposer des MiG ou des Mirage en location, juste histoire de patienter… et de remplir les bourses des actionnaires ricains.

    :mrgreen:

  3. @Arnaud A priori, aucune SMP (société militaire privée) n’est actuellement en mesure de posséder des avions de chasse (trop cher…). Donc, à moins qu’un club de passionnés possesseurs de L-39 propose ses services, ça me semble peu probable…

  4. D’ici là les parlementaires conservateurs américains auront bien réussis à voter une loi autorisant ce genre de pratiques, les ricains en sont largement capables !!!

    😆 😆 😆 😆

Laisser un commentaire