L’US Air Force utilise des PS3 pour analyser ses observations aériennes

[Brève] L’US Air Force utilise des PS3 pour analyser ses observations aériennes

air-force-ps3-cluster

Source Ere Numérique :

L’US Air Force a révélé aujourd’hui qu’elle avait conçu un supercomputer basé sur des PS3 relié en réseau. La console de Sony, qui possède de nombreux jeux de combat virtuels, est devenue un accessoire pour faire la guerre dans « la vraie vie »…

Le supercomputer Condor est installé à Rome (N.Y) dans l’US Air Force Laboratory. Il est utilisé principalement pour des travaux d’analyse d’images en très haute résolution, comme celles prises par les drones, les avions-espions ou les satellites. L’US Air Force estime que le Condor est 50 000 fois plus rapide qu’un Notebook standard. Il est basé sur des cartes graphiques puissantes que l’on trouve dans le commerce, et le Cell Broadband Engine, le processeur d’IBM développé avec l’aide d’ingénieurs de Sony et de Toshiba, que l’on retrouve dans la PS3.

L’idée des ingénieurs américains à l’origine du projet était de profiter du coût relativement bas de la PS3 et du potentiel de son processeur pour mettre des dizaines de PS3 en réseau et les transformer en « ferme de calcul » pour analyser des données graphiques. Il s’agit d’aider les analystes à interpréter la masse de données fournies par les puissants moyens d’espionnage de l’armée de l’air US en attirant leur attention sur des détails qu’ils risquent de ne pas remarquer. Le projet a commencé avec une trentaine de PS3 mis en réseau, et actuellement, c’est 1 700 PS3 qui constituent le Condor. Il s’agit d’un maximum, car la température émise par toutes ces consoles, et la place qu’elles occupent deviennent des données difficiles à gérer.

Même si le Condor offre un rapport qualité/prix excellent, l’US Air Force n’a pas l’intention de remplacer ses autres supercalculateurs par des systèmes équivalents, car un tel réseau de PS3 connectés n’est pas capable d’offrir une puissance comparable à celle des superordinateurs dédiés.

L’US Air Force ne craint pas tellement de se voir imiter par d’autres puissances ou adversaires, car la difficulté vient du logiciel qui gère le Condor développé par l’US Air Force, et qui demande un savoir-faire haut de gamme. De plus, une mise à jour récente du firmware de la PS3 empêche ces consoles et les modèles actuels du commerce de faire tourner des solutions logicielles qui ne soient pas développées par Sony.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

3 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire