L’Iran affirme avoir abattu des drones occidentaux, mais le Pentagone en doute

L’Iran affirme avoir abattu des drones occidentaux, mais le Pentagone en doute

Un commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC) de l’Iran a déclaré dimanche que l’Iran avait abattu plusieurs drones occidentaux, dont deux dans le golfe Persique, a rapporté l’agence de presse iranienne Fars. Ces drones « avaient pénétré dans notre territoire plusieurs fois. Nous avons abattu plusieurs drones espions occidentaux« , a affirmé le commandant de l’aérospatial de l’IRCG, Amir Ali Hadgizadeh.

« Les Occidentaux possèdent des capacités qui ne doivent pas être ignorées. Les pays occidentaux ont des avions d’espionnage qui peuvent prendre des photos (…) Ces capacités sont principalement utilisées en Irak et en Afghanistan, mais ils n’osent pas largement les utiliser dans notre pays« , a déclaré le commandant iranien.

Il a affirmé que les forces iraniennes contrôlent complètement les mouvements des ennemis sur nos frontières. L’Iran a fait des progrès au cours des dernières années sur les missiles de moyen et longue portée. Téhéran soutient toutefois que ses missiles sont des « outils défensifs contre les invasions ».

Washington de sont coté fait grand usage de drones en Afghanistan et dans le Waziristan du Nord, une des régions tribales du Pakistan, à des fins d’espionnage mais aussi pour des attaques aux missiles.

Le Pentagone a déclaré ce lundi ne pas pouvoir étayer dans l’état actuel les affirmations iranniennes. L’information n’avait toutefois ni donné la date de l’incident, ni produit de preuves à l’appui. Le porte-parole du ministère américain de la Défense, le colonel Dave Palan, a déclaré qu’à sa connaissance, il n’existait «aucune trace récente permettant de corroborer les allégations des “pasdaran” sur des aéronefs sans pilote». Un autre militaire américain, s’exprimant sous le sceau de l’anonymat, a déclaré à l’agende Reuters que le dernier incident dont il était au courant remontait au début 2009, lorsqu’un drone s’était abîmé dans les eaux du Golfe. L’engin, a-t-il précisé, s’était abîmé dans les eaux internationales à la suite d’une avarie de moteur.

«Nous continuons nos recherches pour savoir si un incident de ce genre s’est réellement produit», a-t-il dit, ajoutant que cette éventualité ne pouvait pas être totalement écartée à ce stade.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

1 COMMENTAIRE

  1. « Le Pentagone a déclaré ce lundi ne pas pouvoir étayer dans l’état actuel les affirmations iranniennes. »

    Pas étonnant quand on sait qu’ils ne savent pas le nombre exact de véhicule qu’ils possèdent… :mrgreen:

Laisser un commentaire