La Bulgarie, un nouveau marché pour le Rafale ?

La Bulgarie, un nouveau marché pour le Rafale ?

La Bulgarie a approché plusieurs puissances occidentales sur l’acquisition éventuelle d’avions de chasse. Selon ministère de la Défense bulgare, Sofia approché notamment les États-Unis, la France, l’Allemagne et la Suède pour la fourniture de huit avions de chasse neufs et d’occasion. Il a été ajouté que le budget définitif pour un accord devait être décidé une fois les informations envoyées par les quatre pays, en 2012, au plus tôt.

Bien que le communiqué ne mentionne pas les noms de sociétés, il est clair que les principaux acteurs sont (encore une fois) l’américain Boeing, l’européen EADS, le francças Dassault et le suédois Saab. Les nouveaux avions qui pourraient être acquis seront une fois de plus le Rafale, le Gripen, le F/A-18 Super Hornet et l’Eurofighter Typhoon. Compte tenu des problèmes budgétaires notoires dont souffre les forces armées occidentales, la Bulgarie pourrait très bien envisager aussi sur l’achat de chasseurs d’occasion.

Dès 2007, Washington a tenté de convaincre la Bulgarie d’acheter des avions de seconde main, selon un câble diplomatique publié par Wikileaks. Ce document insiste sur le fait que la meilleure offre pour la Bulgarie serait d’acheter des avions de combat d’occasion de l’USAF et ne pas poursuivre l’éventualité d’acquérir des appareils beaucoup plus cher, selon ce câble, envoyé le 29 octobre 2007, par John Beyrle, ancien ambassadeur américain en Bulgarie

Le câble souligne également que » Sofia devrait être découragé d’acheter des avions de combat russes », qui sont actuellement un véritable obstacle à la transformation de la Bulgarie vers une organisation tactique opérationnel plus souple comme prévu par l’OTAN.

CONTENUS SIMILAIRES

4 COMMENTAIRES

  1. Ouais la question est de savoir si la Bulgarie de 2011 (et 2012) aura les moyens d’acquérir des avions couteux type Rafale ou Eurofighter. Ca c’est moins sûr, mais il est vraie qu’une première commande export par un pays de l’UE serait un bon signe pour l’avenir du dernier (ultime ???) chasseur franco-français.

    🙂 🙂 🙂

  2. Moi je ne crois pas à cette histoire de dernier chasseur franco-français, l’industrie française produit de très bons chasseurs certes c’est pas un sucés commercial mais c’est un sucés industriel à l’image du concorde en son temps et surtout à l’inverse du Typhoon, A380, tigre et autre production « européenne ».

  3. Qualifié le Concorde de succès industriel, c’est aussi oublier qu’il fut un échec cuisant au niveau commercial. Et dieu sait la passion que j’ai pour cet avion…

    Ensuite je ne vois pas ce qui vous permet de qualifier l’A380 d’échec, quand on sait que cet avion va fournir des milliers d’emplois à EADS et ses partenaires pour au minimum les quarante années à venir.

Laisser un commentaire