L’état des lieux des forces aériennes libyennes (actualisé)

[Libye] L’état des lieux des forces aériennes libyennes (actualisé)

Selon le journal Le Monde, l’armée de l’air libyenne compte sur le papier 18 000 hommes et 394 avions de combat, dont beaucoup ne seraient plus opérationnels.

Parmi cette force de frappe aérienne de Kadhafi figurent :

Il faut y ajouter à ces appareils de combat, ceux destinés à d’autres types de mission :

  • 7 MiG-25 Foxbat de surveillance,
  • 85 avions de transport militaires de divers taille.

La flotte d’hélicoptères compte quand à elle :

  • 35 appareils d’attaque de conception russe,
  • 11 appareils de reconnaissance maritime,
  • 90 hélicoptères de transport ou de transport-reconnaissance de divers types.

Les analystes estiment que la plupart des appareils à réaction libyens ne sont plus en état de voler. En outre, l’aviation en aurait perdu six depuis le début de l’insurrection. Deux pilotes de Mirage ont fait défection avec leurs appareils à Malte, trois avions ont été abattus par les insurgés et un autre s’est écrasé après que son pilote se fut éjecté en refusant de bombarder une cible rebelle.

En ce qui concerne le Commandement de la défense aérienne, ce corps d’armée possède au moins 216 missiles sol-air. Mais, là encore, leur maintenance laisse à désirer au point que la plupart des analystes ne prévoient pas d’obstacle majeur à l’instauration éventuelle d’une zone d’exclusion aérienne.

(Source : Le Monde)

MISE A JOUR :

Après avoir pris en compte des remarques d’un lecteur et mis un peu plus en doute les chiffres du journal Le Monde, voici ce que l’on peut ajouter ou contredire :

  1. Tout les Mig-25 ont été retirés il y a quelques années (y compris les modèles de reconnaissance).
  2. Les Su-17 cités sont en fait des Su-22M3 bien plus modernes, et considérés comme des chasseurs multirôles plutôt que comme des avions d’attaque au sol.
  3. Les Tu-22 Blinder sont tous dans un état lamentable et bien loin de pouvoir voler par manque de pièces détachées…
  4. Les seuls chasseurs-bombardiers restant sont une poignée de Su-24 (on estime que seulement 2 appareils sont en état de voler).
  5. Sur les 12 Mirage F-1 que la France devait remettre en état de vol, seuls quatre ont été livrés avant le début de la révolte.
    Sur ces quatre, 2 sont à Malte depuis leur désertion, et un aurait été abattu par les manifestants…

L’aviation de combat Libyenne serait donc d’environ 175 avions réellement en état de voler, dont 110 Mig-23, 25 Mig 21, 40 Su-22 (+2 Su-24 et 1 Mirage F1).
Tout ces avions (excepté les 2 Su-24 dédiés à l’attaque au sol) sont multirôles et peuvent donc aussi bien être utilisés comme chasseurs-intercepteurs que comme bombardiers et avions d’attaque au sol.