Les pilotes de l’Aéronavale britannique obligés d’apprendre le français

[Polémique] Les pilotes de l’Aéronavale britannique obligés d’apprendre le français

C’est le genre de nouvelle que les médias britanniques (Telegraph et Daily Mail) ne peuvent pas supporter, ainsi que leur lecteurs (allez voir les commentaires des articles anglophones). Depuis quelques jours, les pilotes de l’aéronavale anglaise entament leur formation, ou plutôt leur maintien à niveau, avec l’Aéronavale française. A cela 2 raisons :

  • Ils ne peuvent plus utiliser de porte-avions, le HMS Ark Royal ayant été vendu aux enchères, après que les HMS Invincible et Illustrious, ont été retirés du service. Comme les nouveaux porte-aéronefs, Queen Elisabeth et Prince of Wales, sont en phase de construction, il n’y a plus rien où se poser.
  • Ensuite, ils attendent aussi l’arrivée du F-35 Joint Strike Fighter, qui sont susceptibles d’être livrés vers 2020 (si tout ce passe bien, enfin par plus mal qu’actuellement).

Et donc, ce sont 30 pilotes de la Royal Navy qui vont devoir apprendre le français afin de pouvoir s’entraîner sur le porte-avions Charles de Gaulle.  les cinq premiers pilotes britanniques ont commencé à apprendre des rudiments de français chez nous, à Paris, à l’école de Guerre, pour une durée de 16 semaines.

Certaines sources navales ont exprimé un certain malaise au sujet de l’arrangement. Un retraité de la Royal Navy a déclaré: «Qui aurait pensé que plus de 200 ans après la bataille de Trafalgar, nous demanderions d’apprendre le français à nos pilotes de chasse de la Navy ? Notre relation avec le français a toujours été un peu tendu, alors ce sera un gros test de la coopération. « 

Les médias relève aussi un avantage pour le personnel de la marine royale qui bénéficiera de la qualité de la cuisine proposée à bord du Charles de Gaulle, d’un niveau beaucoup plus élevé que celui offert à bord des navires britanniques.

Un porte-parole du ministère de la Défense britannique a aussi indiqué que des discussions étaient en cours pour baser d’autres types de personnels sur le porte-avions, afin de garder les compétences nécessaires à la mise œuvre d’une unité aéronavale.

17 COMMENTAIRES

  1. Il y a surtout la réalitée que les anglais vont acheters des rafale, evidemment aujourd’hui certains contrat export ou encore le programme f-35 empêche de faire une telle annonce.
    Car sincèrement, ils vont avoir une trentaine de pilote qui auront le rafale en main et commenceront a le maitriser, il serait totalement stupide de ne pas en acquerir.
    Je pense que les britanniques vont abaisser leur commande de f-35 a 25 et qu’ils vont prendre des rafale au même nombre (peut être même d’occasion).Car financièrement, un tel choix est probable, mais niveau f-35, les delais d’attente vont encore prolonger l’abscence d’un PA réellement operationnel, car si l’avion arrive en 2020, il ne sera pas livré en un lot de 35, ce ser apetit a petit.
    L’acquisition du rafale pour la periode 2017-2018 est réellement coherent, niveau cooperation et niveau operationnel.
    Je pense qu’a la fin des contrats d’armements comme l’inde ou encore le japon, la question va vraiment se poser outre manche

    • @Laurent : oui mais quoi, puisqu’il me semble que les Sea harrier vont être retirés du service, et d’ailleurs s’ils viennent avec le pont du CDG n’est sans doute pas prévu pour (chaleur atterrissage et décollage vertical)

      @Aeroxavier : je te rejoins pleinement… enfin presque car je ne crois pas que le Japon achète des Rafales un jour, par contre les indiens j’espère bien

  2. Je préfère 1000 fois cette news que celle du B-17 ! 😐 🙂 😀 😆 😆 😆

    D’ailleurs, comme l’a dit le grand Serge (Lama) :
    J’suis content, J’suis content, J’suis content, J’suis content , J’suis cocu mais content ! (Enfin, moi je ne suis pas cocu, je ne suis pas marié… Mais je suis content !) 😆 😆 😆

  3. @gaëtan
    en fait je parlais de l’eurofighter pour le japon et l’inde.Ces 2 pays sont l’avenir de l’eurofighter ou son tombeau.
    Donc lorsque ces 2 contrats auront sans doute echoué, la GB pourra réellement parler d’acquisition du rafale sans pour autant faire douter de potentiel client surtout en faisant miroiter un eurofighter navalisé….
    Donc la prioritée industielle laissera place sur l’avenir et l’argent qu’on peut y mettre.Car n’oublions pas que les brits recevront en 2020 leur PA avec encore aucun avion f-35, parallelement la RAF disposera d’une flotte de 109 typhoon, rien de plus…
    Donc l’idéal pour la GB c’est d’abaisser le nombre de f-35 (car politiquement ils ne peuvent pas s’en degager) pour commander une vingtaine de rafale, peut être même d’occasion si la france ne prend pas un 2nd PA (car 50 rafale 🙄 )
    Evidemment il peut y avaoir les ricains fourguant de vieux f-18 pour compenser le manque, mais au vue de la direction politique britannique (vers l’europe et moins (un peu) vers les USA), ce ne sera pas impossible d evoir des rafale en GB, surtout que d’ici la, je doute que le rafale sera uniquement dans les mains de la france

    • Surtout qu’il n’auront finalement qu’un seule version du F-35, la première produite pour les Marines et n’attendrons pas celle de la Navy
      Sauf erreur de ma part
      Ps je sens qu’un certains Arnaud va ruer dans les brancards en entendant ce point de vue sur le Typhoon

  4. Vu qu’ils n’ont plus de porte-avion et que l’Harrier n’est pas envisageable sur le pont du CDG, pourquoi par un bon vieux « seafire » ? Mais bon cela ne les empêche pas d’apprendre la langue de Molière, ah zut !!!
    Et bien ils ont qu’à nous resortir quelques bons vieux hydravion ??? 😆 😆 😆

  5. Même si je ne suis pas fan (mais alors pas fan du tout) du fourre-tout Wikipédia, je conseillerais à celles et ceux qui méconnaissent visiblement grandement la puissance navale britannique, d’aller jeter un coup d’oeil à là photo dont le lien qui suit mène.
    http://en.wikipedia.org/wiki/File:HMS_QueenElizabeth_bulbous_bow_1.JPG
    Il s’agit de la proue du futur porte-avions britannique Queen Elizabeth. C’est sur que des Rafale ou des « Sea » Typhoon ça aurait eu plus d’allure que le Lightning II sous cocarde britannique.

    Et dans vingt ans, nous on aura quoi comme porte-avions pour remplacer notre (alors) vieux CDG : un François Mitterrand, un Jacques Chirac, un Nicolas Sarkozy (là ce serait un mini porte-avions) ou un autre chose ??? Voire plus de porte-avions du tout ???

  6. […] En octobre 2010, la Royal Navy avait décidé de changer sa commande de F-35B en F-35C, pour la simple raison que la version ADAV, pour l’US Marine Corps également, risquait de ne pas être produite. Voilà nos amis anglais bien mal barrés ! Déjà que leur aéronavale n’existe plus en réalité en ce moment, du fait d’avoir mis au placard ces Harrier et vendu leur dernier porte-aéronef. Pour rappel actuellement, les pilotes de la Royal Navy vont s’entrainer dans les prochains mois sur des Rafale et sur le Charles…. […]

Laisser un commentaire