Centaures, Tome 1 : Crisis

[BD] Centaures, Tome 1 : Crisis

Le Rafale est une source d’inspiration pour de nombreux dessinateurs aéronautiques et maisons d’édition de bandes dessinées. En effet, après l’excellent Rafale Leader, lancé il y a quelques semaines par Zéphyr BD, c’est au tour des éditions Le Lombard de sortir, à la fin de cette semaine, le premier opus d’une série intitulée Centaures. Après avoir repris la suite de Francis Bergèse à la tête de la célèbre série Biggles, le dessinateur Éric Loutte a décidé de s’intéresser de nouveau au fleuron de l’aviation militaire française, et plus particulièrement aux pilotes des escadrilles de l’aéronavale. Avant de vous faire partager mon avis, voici le résumé :

Les îles Amandine, petit archipel situé au sud de la Réunion, connaissent une grave crise politique et une guerre civile menace la base militaire française de Monia. En vol au moment de l’émeute, les sergents Yann Trégord et Malia Mozeret parviennent à s’échapper. Leur  » Rafale  » touché les contraint cependant à atterrir en plein territoire hostile. Trégord étant le fils d’un général, l’affaire fait grand bruit à Paris qui délègue immédiatement Gil Morgand, un de ses meilleurs pilotes et ami de Yann !

Je dois vous avouer que cette bande dessinée part effectivement sur les chapeaux de roue (ou d’ailes dans ce cas). Ainsi, dès les premiers planches, un équipage de Rafale se retrouve pris dans un « dogfight » avec des avions épandeurs transformés par les sécessionnistes de l’île en avions d’attaque chimique… Je ne vous raconterais pas en détails la suite, mais l’histoire trépidante vous donnera l’occasion d’assister en scène aéronautique : à des combats aériens entre Rafale et Jaguar, à l’appontage d’urgence d’un Dassault Falcon sur le pont du Charles de Gaulle, etc…

Les éléments de l’intrigue, bien qu’assez classiques, fonctionnent très bien : un duo pilote-copilote masculin- féminin (tiens c’est pas déjà vu ?), une petite république en proie à l’instabilité et au chaos, l’intervention de la Marine française et de son aviation embarquée, des complots, de l’amour, du sang, des morts, etc… Mon seul regret (purement personnel) est le manque d’humour et le parti pris plutôt sérieux des interactions et des échanges entre les personnages. Cela donne du coup, un coté très vrai à l’histoire, on se croirait au coeur de l’action et des décisions politiques.

En précision des tomes suivants, on nous distille quelques indices sur la suite de la série notamment avec la future réactivation de la célèbre flottille 14F (sur Corsair puis Crusader jusqu’en 1991) qui devrait opérer sur les porte-avions américains. Ce qui ouvre de grandes libertés au scénariste. À suivre donc…

Coté graphisme, les visuels et les planches de la bande dessinée sont d’une excellente qualité. Pas vraiment surprenant, puisque l’auteur s’est déjà illustré (jeu de mot maître Capello) sur 2 des 4 tomes de la série « Team Rafale ». Un grand soin a été pris pour la mise en couleur, que je trouve de très grande tenue. Ainsi, elle fait ressortir les ambiances, les moments et les lieux. Le trait déjà précis a sans doute été encore améliorer par le séjour des auteurs sur le porte-avions français (…les chanceux !).

Pour terminer, sachez que l’éditeur a cherché à innover en proposant des bonus numériques directement visibles depuis votre smartphone ou votre tablette, grâce au scan de QR Code présent dans l’album. Il s’agit, à mon avis plus d’un gadget que d’une véritable innovation, mais c’est tout de même une bonne initiative qu’il faudra suivre. Avec mon iPhone, j’ai donc pu visualiser des vidéos concernant tel ou tel moment du récit, mais après coup, car une fois dans l’action, je n’ai pas interrompu ma lecture pour prendre mon smartphone. Par contre, je n’ai pu visualiser les contenus multimédias proposés sur mon iPad, dommage. De toute manière, l’essentiel est dans les pages bien réelles de ce premier tome.

Alors au final, une intrigue solide, bien documentée et pleine d’action, illustrée par l’un des meilleurs dessinateur du genre. Mon avis est simple : une BD aéronautique incontournable, qui présage d’une belle série d’albums. Alors si vous n’avez pas encore finalisé votre liste pour le père Noël, je vous invite à y ajouter cet ouvrage.

Informations complémentaires

CENTAURES
Tome 1 CRISIS
Sortie le 2 décembre 2011
E. Loutte & E. Herzet
48 pages – 22.4 cm x 30 cm
ISBN : 9782803628247
PRIX : 11.95€

http://www.centaures-bd.com/

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Effectivement on ne s’ennuie pas et les dessins sont superbes.
    Pour chipoter, une incohérence dans la couleur des combinaisons des OA lors de la prise de barrière du falcon, sable au passage de l’arrondi et verte une fois dans la barrière. Dommage aussi que cela soit un « copié collé » de photos existantes !! mais cela me fait plaisir car j’étais un de ces OA et celui en combi verte , c’est moi.

    Bref j’adore, continuez,

    un ancien traîneur de crosse.

  2. Ben perso, moi je reste estomaqué par les dessins de Loutte mais le scénario me laisse de marbre.
    L’apothéose est atteinte avec le crash d’un Falcon sur le pont d’envol du CDG.
    Le scénario a, soi disant, été validé par des pilotes réels. Comment ont ils pu laisser passer ça ?

    Concernant le Rafale, il y a d’autres série bien plus « valables » (Mission Kimono ou Team Rafale)

Laisser un commentaire