Accueil >> Blog & Actualités >> Avions Anciens et Civils >> Aviation Civile >> [Concept] L’aéroport volant ou le train express du ciel : Airborne Metro

[Concept] L’aéroport volant ou le train express du ciel : Airborne Metro

Alors, autant je suis toujours friand des concepts innovants et autres visions d’avenir concernant l’aviation civile ou militaire, autant le projet « Airborne Metro », c’est tout de même du grand n’importe quoi.

Le concept   »Airborne Metro », c’est comme un train express dans le ciel. Il serait une navette géante propulsée à l’énergie nucléaire (rien que cela) et capable d’accueillir 3.000 passagers. Sa fonction principale est de servir d’aéroport volant, type « long courrier ». Les passagers arriveraient via un avion sur l’Airborne Metro. Puis, l’Airborne Metro continuerait sur son trajet long courrier sans se jamais se poser. Des appareils court ou moyen courrier pourraient atterrir sur la surface arrière pour y récupérer leurs passagers pour les liaisons finales.

Le principe permettrait (selon les inventeurs) d’économiser 80% des émissions de gaz à effet de serre, en limitant le nombre d’appareils sur les vols intercontinentaux.  De plus, comme pour l’A380, l’utilisation d’avions de grande capacité permet de diminuer le coût du km/passager.

J’éviterai de mettre en avant mes (gros) doutes sur l’usage de l’atome en tant que système de propulsion atmosphérique. Tout comme, je n’essaierai meme pas d’imaginer la gestion des vols entrants et sortants, ni gestion des approches et des atterrissages, encore moins la sécurité d’un tel mastodonte volant, etc…

Pour moi, c’est ici de la pure science-fiction, comme les robots qu’on imaginait dans la cinématographie des années 50 et qu’on a toujours pas vu dans nos maisons. Allez le sceptique que je suis aujourd’hui vous laisse vous faire votre opinion.

En savoir plus sur :

 

9 commentaires

  1. Les Américains se sont déjà penché sur la question d’un avion à propulsion nucléaire (dans les années 50 environ), il n’ont pu que constater que c’est irréalisable…

  2. En effet, il s’agissait d’un B 36 modifié qui fut désigné « Convair X-6″.Il vola le 17 septembre 1955 et réalisa 47 vols. Le projet a été jugé irréalisable par l’USAF et abandonné en 1956.
    Eva Joly faisait déjà des siènnes !? :lol:

  3. Pouah !
    Une pale copie de l’héliporteur du SHIELD :-D

  4. Oui enfin le propulseur nucléaire lui même n’a jamais été fabriqué: et pour cause lors de leurs recherches, les ingénieurs et scientifiques de l’US air force n’ont jamais réussi à en concevoir un de suffisamment miniature et puissant pour qu’il puisse rentrer dans l’avion et le propulser.
    De plus un tel réacteur miniaturisé aurait eu le petit inconvénient d’émettre des radiations dans tout les sens.

    Avec les technologies modernes, peut être que cela serait possible d’autant plus qu’il s’agit d’un projet d’avion géant.
    Le plus gros problème avec les avions, c’est qu’il y en a forcément un qui finit par se crasher alors là ce serait la catastrophe.

  5. Et même avant tout çà, vous le faite décoller d’où votre aéroport volant ??? On ne va pas le construire en vol tout de même.
    Et le jours où on le bazarde car trop vieux il atterri où ? on le fait exploser au dessus du pacifique ??

  6. Bonnet S., je suis tout à fait d’accord avec toi !!!
    A mon avis, l’inventeur a dû le prévoir enfin !!!
    Le plan ??? Demander à Dark Vader de venir avec son étoile noire qui pourrait servir de hangar de fabrication dans l’espace puis qd le produit est terminé le descendre dans l’atmosphère ….etc, etc, etc !!! :lol: :lol: :lol:
    Le seul problème de ce projet, à mon avis, c’est Eva Joli elle risque de lui mettre des batons dans les roues vu la propulsion. :wink: :wink: :wink:

  7. Les robots de maison ? Tape donc ASIMO 2011 sur youtube et tu verra qu’on est pas loin du tout… en tout cas ca me rappelle un opus de Ace Combat qui avait mis en scene cette idée sous forme de porte avion volant :) moi je dit attendons quelques décennies voir plus, pour juger de ce que la science pourra nous offrir ( et également nous retirer… mais ça cest une autre histoire. )

  8. Ce que la science et les technologies apportent d’un côté, le retirent forcément d’un autre, merci Mr Lavoisier, repris par Auguste Comte et Hegel par la suite. Car nous sommes tous dans issu d’un référentiel borné à une (petite) planète de 6400 km de rayon, applatie aux pôles, mais avant de découvrir ce qui fait notre environnement galactique, il faudrait pouvoir maintenir en bonne santé notre belle planète bleue.
    Or la technologie et la modification des technologies de l’information doit permettre de mieux remettre en cause notre eco-système déjà bien fragile. Le nucléaire oui, à condition de bien stocker et retraiter les déchets convenablement et surtout durablement…alors qu’ Angela a décidé de remettre en route de usine à Charbon pour générer de l’électricité, parce que le séisme du millénaire à eu lieu au Japon, et qu’elle a sans doute plus subi Tchernobyl que nous Français.
    Mais nous sommes tous citoyens et responsable du monde.

A propos de Gaëtan

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.
Revenir en haut de la page