Un marin russe secouru par un EC-225 de la Marine

[Brève] Un marin russe secouru par un EC-225 de la Marine

Hier, vendredi 27 avril à neuf heures du matin le CROSS (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage) de Corsen, dans le Finistère, responsable de l’ensemble des opérations maritimes en Bretagne et sud Manche a été alerté qu’un marin d’origine russe souffrait de graves douleurs thoraciques à bord d’un navire cargo, le Rainbow Quest, un vraquier naviguant sous pavillon de Gibraltar. Immédiatement, la chaîne française des secours a été mise en alerte.

Depuis sa base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic, un hélicoptère de sauvetage Eurocopter EC-225 de la Flottille 32F de la Marine Nationale est mis en état d’alerte et prend rapidement les airs avec à son bord une équipe de secours du SSA, le Service de Santé des Armées. Rapidement sur zone l’hélicoptère permet une dépose, grâce à son treuil d’un médecin et d’un plongeur secouriste. La situation nécessitant l’évacuation de la victime, celle-ci est installée dans une civière puis remonté à bord du Super Puma.

Aux alentours de onze heures du matin, soit à peine deux heures après la prise d’alerte par le CROSS-Corsen, le marin russe, âgé d’une soixantaine d’années, est pris en charge par les équipes du SAMU-29 du CHU de Brest. Ses jours ne semblent plus en danger.

Appareil méconnu des Français l’Eurocopter EC-225 Super Puma a eu la lourde charge de succéder aux SA-321 Super Frelon dans les rangs de l’Aéronautique Navale, tout du moins pour les missions de service public, et donc principalement de sauvetage en mer. Ces hélicoptères réalisent pratiquement chaque semaine de tels exploits, et sont donc bel et bien les nouveaux saints-bernards des eaux territoriales françaises.

Eurocopter EC-225 de la Flottille 32F de l'Aéronautique Navale.

Photo 1 (c) Marine Nationale ; Photo 2 (c) T-BIRD / tarmacs.net

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire