Frisian Flag 2012, les aviateurs européens s’entraînent aux Pays-Bas.

[Exercice] Frisian Flag 2012, les aviateurs européens s’entraînent aux Pays-Bas.

A partir de ce dimanche 15 avril 2012, et pour quelques jours, la base aérienne néerlandaise de Leeuwarden devient le centre névralgique de l’Europe de défense. En effet, c’est là que va avoir lieu l’exercice multinational Frisian Flag qui doit permettre de mieux mutualiser les moyens aériens de défense entre les différents pays participants. Pour l’occasion, ce ne sont pas moins de huit pays européens qui ont répondu présents à l’appel ; chaque force aérienne apportant son expérience, son personnel, et aussi bien entendu son matériel. Les participants sont les suivants :

  • l’Allemagne, avec six Eurofighter EF-2000 de la Luftwaffe.
  • la Belgique, avec quatre General Dynamics F-16AM et un F-16BM de la Composante Air.
  • la Finlande, avec quatre Boeing F/A-18C et deux F/A-18D de la Suomen Ilmavoimat.
  • la Norvège, avec dix General Dynamics F-16AM/BM et un Dassault Falcon 20ECM de la Kongelige Norske Luftforsvaret.
  • les Pays-Bas, avec dix General Dynamics F-16AM et cinq F-16BM de la Koninlijke Luchtmacht.
  • la Pologne, avec quatre Lockheed-Martin F-16C et deux F-16D de la Wojska Lotnicze.
  • le Royaume Uni, avec sept Eurofighter Typhoon F2 de la Royal Air Force.
  • la Suède, avec huit Saab JAS-39C Gripen de la Flygvapnet.

En outre un volet de soutien opérationnel, lui aussi inclus dans l’exercice, est réalisé par deux Lockheed C-130 Hercules, appartenant l’un à la Suède et l’autre aux Pays-Bas. Il semble également acquis que l’OTAN soutienne ouvertement l’exercice en mettant à disposition un Boeing E-3A AWACS basé au Luxembourg.

Au lendemain de l’engagement aérien international en Libye, alors que les avions de combat ont démontré, plus que jamais, leur capacité à neutraliser toute force aérienne et armée étrangère, ce type d’exercice permet de mieux analyser et retranscrire les enseignements de tels engagements. L’omniprésence du F-16 Fighting Falcon et la montée en puissance des chasseurs de nouvelle génération semble bel et bien acquise désormais dans ce genre de « rendez-vous ».

Malgré l’intérêt clair, et pas seulement pour les spotters, que peut représenter Frisian Flag aujourd’hui, on est en droit de se demander si une telle manifestation peut se tenir sans l’Espagne, la France, ou l’Italie, des acteurs précieux pour l’Europe de défense. En effet, comment préparer au mieux les conflits du futur si on n’y intègre pas les Rafales et Mirage 2000D de l’Armée de l’Air et de l’Aviation Navale.

Tout aussi étrangement point d’UAV annoncé. Si le drone est souvent considéré comme un cauchemar par les aérophiles comme nous, force est de constater que c’est un outil indispensable de renseignement pré et post-opération. De même aucun ravitailleur ne semble engagé, à moins qu’en dernière minute les Hollandais mettent à disposition un de leurs chers Mc Donnell Douglas KDC-10.

En somme, laissons à Frisian Flag 2012 la possibilité de faire ses preuves mais regardons cet exercice comme un outil incomplet de préparation, car malade de ses absents. Quoiqu’il en soit ses participants pourront au moins montrer leurs belles machines aux photographes allemands, belges, et néerlandais, qui pourront ainsi s’amuser avec leurs objectifs… Si la police militaire regarde ailleurs bien sûr.

Photo (c) ojpictures.de

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

14 COMMENTAIRES

    • Et aussi en même temps on fait un exercice avec les espagnols… Ce qui explique l’absence de l’Espagne.

      Selon le site de l’armée de l’air : l’escadron de chasse 2/5 «Île-de-France» participe, du 13 au 27 avril 2012, à l’exercice multinational de Défense aérienne (DACT), qui se déroule sur la base aérienne de Gando, sur l’île Grande Canarie, en Espagne.

  1. Aujourd’hui notre armée qu’elle soit de l’Air, de Terre ou la Marine souffre vraiment d’un déficit budgétaire grave, on ce croirait revenu dans les années 30, et les conséquences furent dramatiques. 🙁

  2. Et sans oublier que l’on fait aussi un avec les Anglais :

    Joint Warrior : une union franco-britannique renforcée
    Organisé du 16 au 27 avril 2012 en Écosse, l’exercice Joint Warrior accueille six Alphajet de l’escadron d’entraînement du 2/2 «Côte d’Or» de la base aérienne 102 de Dijon et un Transall C160 de l’escadron de transport 1/64 «Béarn» de la base aérienne 105 d’Évreux.

    http://www.defense.gouv.fr/air/actus-air/joint-warrior-une-union-franco-britannique-renforcee

    • Et j’ai oublié le golfe aussi

      L’édition 2012 de l’exercice bilatéral «Gulf», organisé conjointement par les Émirats arabes unis (EAU) et par la France, a débuté le 15 avril pour se dérouler jusqu’au 3 mai, dans la région d’Abu Dhabi, aux EAU.

  3. Ben nous sommes (La France, je veux dire) en Suisse, en Espagne, en Écosse, au Tchad (un exercice) et aux Émirats….
    Sans oublier en Aphganistan…
    Mais je suppose qu’il nous en reste un peu en hexagone

Laisser un commentaire