Eurocopter confirme le succès de son EC145

[Industrie] Eurocopter confirme le succès de son EC145

Avec 500 exemplaires livrés depuis son lancement en avril 2002, soit il y a pile dix ans, l’hélicoptère biturbine léger Eurocopter EC145 démontre non seulement qu’il est actuellement un des appareils les mieux placés sur le marché civil, mais également ceux parapublique et militaire avec des commandes provenant de plusieurs pays dont les Etats Unis.

Directement dérivé du BK-117 développé conjointement dans les années 70 par l’Allemand MBB et le Japonais Kawasaki, cet hélicoptère représente aujourd’hui le nec plus ultra dans le domaine des ambulances volantes, des appareils de sauvetage en haute altitude (réussissant même à prendre la relève des Alouette III un peu partout dans le monde), et de transport léger, notamment au profit des forces de l’ordre. C’est ainsi qu’en France on en retrouve actuellement dans la Gendarmerie Nationale et dans la Sécurité Civile.

Mais le véritable coup d’accélérateur pour cette machine fut la commande, il y a six ans par l’US Army Aviation d’un lot de 346 machines (connues désormais sous la désignation d’UH-72 Lakota) dont déjà plus de deux cents exemplaires ont été livrés en unité. Les Lakota ont remplacé les derniers Bell UH-1V utilisés pour l’évacuation sanitaire par les militaires américains, ainsi que les derniers Hughes OH-6 Loach de liaisons.

Alors loin de moi l’idée de vous faire un catalogue des atouts de cette machine. L’EC145 est aujourd’hui omniprésent dans les cieux asiatiques, européens, et nord-américains, et ce n’est sûrement pas pour rien. Souhaitons lui que dans dix ans (ou bien avant) on lui célèbre son millième exemplaire, ce qui ne serait pas impossible, avec le programme américain d’hélicoptère de combat léger AAS-72X.

Photo 1 (c) London Metropolitan Police ; Photo 2 (c) Department of Defence.

 

 

2 COMMENTAIRES

  1. Cet hélico (et ceux d’eurocopter en général) a vraiment de la gueule. Maintenant je suis un peu déçu du manque d’ambition de la firme. Leur nouveau projet d’hélicoptère rapide, pourquoi pas. Mais ce qui manque surtout dans le catalogue à mon avis c’est un hélicoptère lourd du gabarit des Super-frelons, Chinooks et autres Super Stallions. Il y a à la fois un réel atout commercial et plus important encore, une demande opérationnelle des armées d’Europe pour un hélico lourd. Les allemands on déjà des CH53 qu’il faudra bien remplacer. Les hollandais et les britanniques ont des CH47. Ceux d’Angleterre sont sûrement déjà bien entamé niveau durée de vie. Quant à la France, rien de ce côté là. On a ce qu’il faut niveau moyen/lourd avec les Super Puma et NH90, mais rien dans la catégorie Supra lourd. Ce qui fait quand même défaut. Je sais qu’en Afgha nos militaires utilisent des hélicos d’autres pays. C’est le cas des hollandais et US qui nous fournissent dans certaines opérations des Chinooks (ou l’inverse, on fournit des soldats pour leurs hélicoptères). Bref avec nos beaux BPC, des hélicoptères de la taille du Super Frelon et du niveau technologique des Caracals seraient pas de trop.

Laisser un commentaire