Les nouveaux pionniers de l’aviation sont irakiens et afghans

[Insolite] Les nouveaux pionniers de l’aviation sont irakiens et afghans

Cette semaine deux histoires surprenantes et très proches nous sont parvenues de deux territoires, l’Irak et l’Afghanistan, qui ont plusieurs points communs (en autre celui d’être un territoire en guerre ou occupé par les troupes US). Les deux aventures concernent de très bons bricoleurs du dimanche des deux pays qui ont eu la bonne idée de construire des engins volants à partir de matériaux de récupération. La première concerne un afghan qui a lancé le concept d’un drone pas cher et pacifique, et le second est la réalisation d’un ULM par un réparateur de générateur irakien.

Les drônes made in Afghanistan de Zemaraï Elali

Grâce à ses talents de bricoleurs M. Elali, âgé de 45 ans, est à la tête d’une flotte de cinq drones à vocation 100% pacifique. L’engin a de faux airs des appareils du début du 20ème siécle, comme les Blériot ou les SPAD. Ce fils d’un salarié de la compagnie aérienne locale Ariana a mis six ans pour constituer sa flotte, dont les premières productions étaient plus proche du jouets. Les matériaux utilisés sont déroutants.

A défaut de kevlar ou d’aluminium, « le fuselage est fait de plastique, de liège, de bambou et de quelques métaux. J’ai utilisé des moteurs de tronçonneuses pour propulser l’avion, parce qu’ils sont plus légers », raconte-t-il.

Le 21 mars, il a fait décoller ses « bébés » depuis l’aéroport de Zalanj, dans la province de Nimroz, devant le gouverneur et quelques autres responsables locaux.Sur une vidéo postée sur YouTube, on y voit l’une de ses créations prendre un envol presque vertical, effectuer une jolie boucle dans le ciel, pour se reposer en souplesse.

« Certains de mes avions peuvent voler jusqu’à 7.000 mètres d’altitude, même s’il devient difficile de les contrôler au-delà de 2.000 mètres, convient ce directeur du département de l’Electricité de Nimroz. Mais ils peuvent rester en l’air 20 minutes. »

Le plus imposant d’entre eux fait « 5 mètres d’envergure, il fonctionne à l’essence, et peut transporter jusqu’à 15 kilos« , se félicite cet ingénieur diplômé de l’université polytechnique de Kaboul.

Un ULM fait main qui lui vaut la prison

Wissam Mohammad Kazem est réparateur de générateurs et est âgé de 25 ans. Il a mis sept mois pour construire son ULM et a dépensé 1,2 million de dinars (soit 750 €) pour réaliser son rêve. A Roumaitha, à 250 km au sud de Bagdad, il a pris son envol mercredi dernier et durant deux minutes, il a parcouru 200 mètres

« J’ai toujours rêvé d’être pilote mais j’ai à peine terminé l’ecole primaire. Après l’échec d’une première tentative il y a trois ans, j’ai construit mon propre engin avec des tuyaux, des pièces d’aluminum, du bois et j’ai utilisé un moteur qui sert normalement à des monte-sacs. », a-t-il expliqué

Malheureusement, dès que son engin a touché terre, il a été arrêté. Le bricoleur a passé quatre heures en prison et n’a été libéré qu’après versement d’une caution d’un million de dinars (600 dollars) et l’engagement de ne plus transgresser la loi interdisant de construire des engins volants. Son appareil a même été confisqué.

Pour rappel, en 1982, Amr Jassem Mohammad, 60 ans, technicien dans l’industrie nucléaire aujourd’hui réparateur de pompes à essence, avait fabriqué un hélicoptère alimenté électriquement qui s’est élevé à deux mètres du sol. Les services de sécurité de Saddam Hussein avaient cherché à l’arrêter mais l’affaire fut enterré.

Il fait pas bon être pionner de l’aéronautique en Irak, même en 2012.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

2 COMMENTAIRES

  1. Au moins le gars a réalisé son rêve de gosse pour pas cher (tout en relatif je sais que la somme doit représenter une fortune là-bas), le retour à la réalité à été rude, mais je crois que dans son coeur il doit être au 7ème ciel. 🙂

Laisser un commentaire