Les pilotes de Typhoon en alerte maximum !

[RAF] Les pilotes de Typhoon en alerte maximum !

Au Royaume Uni, tout comme en France, des pilotes de chasse prennent l’alerte 24/24 pour pouvoir le cas échéant intercepter, identifier, puis généralement assister les appareils civils en difficulté. Cette alerte, qui a pris une véritable ampleur dans la majorité des pays au lendemain du 11 septembre 2001, est appelée là-bas QRA (pour Quick Reaction Alert, ou en traduction littérale Alerte de Réaction Rapide) et voit des chasseurs prendre les airs avec des missiles « bons de guerre ». Car en effet les avions de la QRA pourraient être amené, si la situation l’exigeait à détruire l’appareil en question si celui ci représentait une menace réelle pour le pays, et notamment pour sa capitale politique et économique, Londres et sa fameuse City.

Pour preuve de l’excellence des pilotes de la RAF cette mésaventure survenue dans la nuit du 12 au 13 avril 2012 quand deux Typhoon F2 du Squadron 3 furent envoyés en urgence depuis leur base de Coningsby dans le nord-est de l’Angleterre pour intercepter un appareil civil léger, sans plus de précision alors, qui ne répondait nullement aux appels des contrôleurs aériens. Aux vues de plusieurs paramètres l’ordre fut donné aux pilotes d’user du vol supersonique, ce qui eut pour résultat que bon nombre de Britanniques furent réveillés par le bang de ces avions franchissant le mur du son (NDLR : ce qui a choqué la presse britannique. Voir sur Ligne de Défense). Au bout de quelques très longues minutes, l’appareil mystérieux fut enfin intercepté par les deux avions de combat. Il s’agissait d’un hélicoptère Gazelle civil dont les moyens de communication étaient en panne ainsi que ceux de navigation. Le pilote de cette machine fut escorté jusqu’à l’aéroport de Bristol où il se posa sans encombre. Les deux Typhoon et leurs pilotes purent reprendre le chemin de RAF-Coningsby. Leur mission bien remplie, l’hélicoptère en difficulté secouru, et la souveraineté du royaume restauré, il ne leur restait plus qu’à décompresser.

Ce fait divers somme toute assez anodin prend une envergure très particulière quand on sait que dans quelques semaines, cet été même, la capitale britannique va recevoir les Jeux Olympiques et avec eux leur lot permanent de sportifs, de supporters, de touristes, mais aussi de chefs d’état étrangers venus assister aux cérémonies d’ouverture et de clôture. London 2012 sera à n’en pas douter une belle vitrine du savoir-faire britannique, et notamment en matière de sécurité et de protection. Les pilotes de la RAF auront donc eux aussi fort à faire pour défendre les stades, piscines, et autres terrains de sport. Sans compter, et ça pour un Britannique c’est super important : la reine Elizabeth II sera présente lors de l’ouverture de ces Jeux.

On le sait le Royaume Uni est une cible du terrorisme internationale, les attentats du 7 juillet 2005 nous l’ont rappellé, et donc la sécurité sera primordiale lors de London 2012. Autant dire que les pilotes de la QRA ont tout intérêt à être déjà au taquet… et à bien dormir leurs nuits de repos.

2 COMMENTAIRES

  1. bonjour
    oui la menace est toujours plus importante lors de grand évènements , mais elle peut se fondre
    dans la foule , c ‘est une nouvelle guerre qui touche tous le monde .
    amicalement .
    manuel .

  2. Le savoir faire de la RAF n’est plus à démontrer, ce sont de vrai pros. Leur politique d’expulsion d’Imam radicaux ne va pas aider à déstresser les responsables de la sécurité du royaume. Je leur souhaite bien du courage, quand aux pauvres gens réveillé par le bang supersonique, ils feraient mieux de réfléchir avant de s’indigner, vaut-il mieux un bang de Typhoon ou un gros Boum d’une bombe ou d’un avion suicide version 2012? Ce seront les même qui s’indigneront en cas d’interception ratée d’un kamikase par la RAF, je croyait qu’il n’y avait que chez nous que l’on avait ce genre de crétins. 😈

Laisser un commentaire