Air Austral dans la tourmente

[Compagnie] Air Austral dans la tourmente

Que se passe-t’il donc avec la compagnie aérienne régionale de l’île de la Réunion Air Austral ? Un malaise semble couver, et les informations qui nous parviennent depuis une semaine ne sont pas des plus encourageantes. En effet, depuis quelques jours le transporteur annonce des fermetures d’escales, des ventes d’avions, et même des risques de suppressions de poste. Essayons donc d’y voir plus clair.

Boeing 777-300ER d'Air Austral

Ce 18 mai 2012, on apprenait dans la presse locale et nationale qu’Air Austral allait cesser très rapidement ses vols à destination de Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Nouméa, et Toulouse, mais aussi à l’internationale avec Sydney. Dans le même temps la direction de la compagnie annonçait que 53 PNC (personnels navigants commerciaux) en contrat à durée déterminés ne seraient pas prolongés, ce qui pour un staff global de 1033 personnes représente tout de même dans les 5% du personnel. Un des sept Boeing 777 de la compagnie sera revendu, et remplacer par un Boeing 737, plus facile à remplir pour les dessertes jugées moins rentables.

Boeing 737-800 d'Air Austral

Hier on apprenait par la presse locale que la décision d’acquérir deux Airbus A380 était annulée. Sachant qu’un avion comme le super jumbo européen aurait notablement fait baisser les coûts mais aussi les prix au siège, on est en droit de se demander ce qui se passe réellement à la Réunion. Malgré d’importantes aides octroyées par le Conseil Général et le Conseil Régional il semble bien qu’Air Austral ne réussisse pas à ce sortir de cette panade dans laquelle elle est.

Alors quelle mouche à piquer le transport aérien français, qu’on disait encore récemment si stable et financièrement sûr ? Car outre Air Austral il y a aussi Air France et son très inquiétant plan social à venir, de même qu’une volonté assez étranger de centraliser son activité de transport régional. Certes l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire doit jouer, mais pas au point d’impacter également le transport ultramarin comme avec Air Austral. Affaire à suivre

Photo (c) DGAC.

2 COMMENTAIRES

  1. Aujourd’hui la guerre des tarifs est telle, les clients de plus en plus exigeants, les frais de perso enormes, le carburant qui grimpe….. les compagnies qui ne s’adapteront pas rapidement vont disparaître hèlas 🙁

Laisser un commentaire