Hollande préfère le petit Dassault Falcon au gros Airbus A330.

[France] Hollande préfère le petit Dassault Falcon au gros Airbus A330.

Pour les observateurs de la vie aéronautique que nous sommes l’une des premières images de l’investiture du Président de la République François Hollande est son départ pour Berlin où il doit rencontrer la chancelière Angela Merkel afin de discuter de la situation économique dans la zone euro, mais aussi de l’avenir du couple franco-allemand. Je passerais sur les tenants et les aboutissants du côté politique de la chose, nous ne sommes pas sur un blog dédié à cela. Non, l’image qui nous intéresse sur le blog d’AvionsLégendaires c’est François Hollande montant à bord d’un Dassault Falcon 7X de l’ETEC depuis la Base Aérienne 107 de Villacoublay en proche banlieue parisienne.

En effet, le Président de la République avait la possibilité d’utiliser son Airbus A330, acquis par l’Armée de l’Air sous la présidence de son prédécesseur, mais il a visiblement préféré privilégier un appareil plus modeste, mais qui politiquement a également son importance. En effet, le 7X est un appareil bien plus récent que l’Airbus, le prototype du biréacteur européen a volé en novembre 1992 tandis que celui du dernier né des avions d’affaire Dassault a lui prit les airs pour la première fois en mai 2005.

Dassault Falcon 7X utilisé pour le transport du Président de la République.

Alors cet usage du Falcon 7X en lieu et place de l’Airbus est il un acte isolé ou bien est il l’acte qui préfigure ses pérégrinations présidentielles. En gros, François Hollande va t’il privilégier les petits jets d’affaires rapide de Dassault au lourd Airbus, ou bien alternera-t-il les avions les uns par rapport aux autres. Il est à souligner que vu l’importance de sa délégation un second Falcon a décollé à la suite de celui du Chef de l’Etat, avec à bord une partie de ses conseillers politiques et diplomatiques.

Evénement assez rare, à la dernière minute son Falcon a fait machine arrière, suite au foudroiement de l’appareil seulement 4 minutes après son décollage. Il a finalement redécollé une vingtaine de minutes plus tard pour rejoindre Berlin.

13 COMMENTAIRES

  1. Si j’ai bien tout capté, ce sont maintenant 2 Falcon 7X qui sont employés en lieu et place d’un seul et unique A330… Je ne suis pas persuadé que ce soit forcément plus pratique…

  2. Peut etre veut il montrer qu’il vas faire des economies 😆 😆 ce qui ne serais pas si mal en commencant , mais un gouvernement qui fait des economies est a respecter .

    • Ce qu’on oublie de préciser et de souligner c’est qu’ils ont été obligés d’utiliser 2 appareils pour transporter l’ensemble de la délégation. Donc l’économie ne doit pas être si réelle que cela, voir c’est peut être même l’inverse… Encore que de la communication !

      Seul le coup de la foudre était réellement involontaire 😉

  3. Sur une courte distance, je pense que deux Falcon coûtent moins qu’un A330 dont je rappelle qu’ont veut en faire un ravitailleur. A mon avis il va alterner. Pour le sommet de Chicago il utilisera sûrement l’A330 pour donner une image plus forte de la France. La communication est un enjeu important. Le choix de l’avion en fait parti. Si demain il allait en Grèce avec l’A330, ça passerait très mal je pense. Les trajets européens vont sûrement se faire en Falcon désormais. De même que les trajets vers les Dom Tom. Par contre pour les grands sommets et voyages hors Europe, il sera probablement question du 330. Au final ça fera plaisir à Dassault comme à Airbus.

  4. Le train pour un chef d’état, c’est juste utopique, car trop difficile à sécurisé. Les services de l’état s’arracheraient les cheveux. Entre un candidat qui désire quelque chose et un nouveau président, il y a deux facteurs à prendre en compte : le protocole et la protection rapprochée. Hors en France les expériences de faire transporter un président par voie ferrée ont toujours conduit au désastre… au moins politique, si ce n’est humain. Donc je pense que Hollande fera comme ses prédécesseurs et rangera dans sa poche ses espoirs et se conformera aux volontés de sa sécurité : les avions de l’ETEC sont sécurisés et sécurisables. Pas le TGV. CQFD.

    🙂 🙂 🙂

  5. si j’étais président je serais allé en Rafale à Berlin et en arrivant j’aurais dis:

    -« Eh Angela !? rage que mon Rafale GT turbo a explosé ton Typhoon Golf 4 en Inde ?! 8)

  6. Pareil, sauf que moi se serai juste pour le plaisir de pouvoir monter dedans et d’en profiter comme un sauvage pendant cinq ans….. 8)

Laisser un commentaire