L’Amérique déploie ses F-22 Raptor dans le Golfe.

[USAF] L’Amérique déploie ses F-22 Raptor dans le Golfe.

La nouvelle aurait pu passer totalement inaperçue sans le très sérieux site d’information aéronautique (en anglais) Aviation Week  qui rapporte une information concernant le déploiement aux Emirats Arabes Unis de plusieurs chasseurs Lockheed-Martin F-22 Raptor. Certes les EAU entretiennent des liens très étroits avec les Etats-Unis et l’envoi d’avions militaires américains n’y est pas rare. Mais jamais encore il n’a s’agit du dernier né des avions de combat, l’US Air Force se contentant généralement d’envoyer sur place le tout-venant de sa flotte à savoir des F-15 ou des F-16. Alors pourquoi des F-22 ?

Nul n’ignore que les relations entre Barack Obama et Mahmoud Ahmadinejad sont au plus mal depuis plusieurs mois, notamment à cause du dossier nucléaire iranien, mais aussi du soutien quasi indéfectible de Téhéran vis à vis du régime syrien de Bachar El-Assad. S’est greffé à cela une querelle de frontière entre la puissante république islamique et les EAU concernant quelques petites îles faiblement peuplées dans le détroit d’Ormuz. Ce conflit larvé dure depuis 1974 et n’a jamais vraiment connu de pause, mais le nationalisme de plus en plus affirmé par le président iranien renforce les émiratis dans leur conviction que l’archipel d’Abou Moussa leur revient de droit. Des navires de guerre iraniens menacent de temps en temps les embarcations porteuses du drapeau des EAU. Récemment la tension s’est élevée par la visite sur place d’Ahmadinejad.

Il n’en a pas fallu plus au Président des Etats-Unis pour décider de l’envoi dans la région, sous couvert bien entendu d’un exercice régional, de plusieurs de ses chasseurs furtifs, à même de damer le pion aux meilleurs avions iraniens, principalement des MiG-29 et des Mirage F1-EQ. Ces derniers sont d’anciens avions irakiens récupérés en 1990/1991 juste avant Tempête du Désert. Il est parfois envisagé la possibilité que des Shenyang J-11 soient présents dans le pays, mais rien ne le prouve et ni la Chine ni la Russie ne l’ont confirmé. Quoi qu’il en soit l’envoi des F-22 semble plus une manoeuvre d’intimidation que les réelles prémices d’un énième conflit dans la région. Mais restons sur nos gardes tout de même.

Patrouille de deux Lockheed-Martin F-22 Raptor en vol au-dessus du Pacifique.

Photos (c) US Air Force.

 

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Le F-22A a déjà été déployé aux EAU en 2009 dans le cadre d’exercices auxquels la France a participé, exercices qui ont vu des DACT entre Rafale et F-22 et Mirage 2000 et F-22 (un 2000-9 émirati piloté par un français aurait à cette occasion « tué » un F-22 au canon).
    Par ailleurs les appareils déployés aux EAU (6 appareils) ont effectué une escale de plusieurs jours en Espagne qui a permit aux « spotters » de s’apercevoir que ce sont des block 30, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de capacité air-sol (emport de GBU-39 SDB), limités à la suprématie aérienne et avec des capacités ELINT non négligeables. Ceci concourant à conforter la thèse d’un simple exercice plutôt que d’un déploiement de force, bien que le message diplomatique soit clair.

    Cordialement

  2. […] D’abord, c’est un  chasseur F-15E Strike Eagle de l’US Air Force qui s’est écrasé jeudi 3 mai lors d’une mission d’entraînement de routine dans le Moyen-Orient. Les enquêteurs ont écarté une possible action d’insurgés comme une cause de l’incident. Les deux membres d’équipage ont pu s’éjecter en toute sécurité. L’accident a eu lieu lors d’une mission de formation aux Emirats Arabes Unis.  Le Pentagone a déclaré que le lieu de l’écrasement n’a pas pu être formellement identifiés parce que le gouvernement du pays hôte a préféré ne pas le faire, selon un responsable américain s’exprimant sous le couvert de l’anonymat. L’accident est survenu quelques jours après l’armée américaine ait déclaré avoir déployé plusieurs de ses chasseurs furtifs F-22 dans le Golfe. […]

Laisser un commentaire