EATT, les pilotes européens de transport s’entraînent en Aragon

[Exercice] EATT, les pilotes européens de transport s’entraînent en Aragon

C’est la base aérienne espagnole de Saragosse qui a été choisi pour accueillir du 4 au 15 juin 2012 le premier exercice majeur de l’EATC (European Air Transport Command) destiné à mutualiser les moyens mais aussi les connaissances des pilotes, équipages, et état-majors de transport de six pays européens. Désigné EATT (European Air Transport Training), cet exercice a pour but de vérifier que les techniques de chaque pays sont compatibles avec celles des autres pays. Les participants sont l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, les Pays-Bas, et la Tchéquie.

Lockheed C-130H Hercules de l'Armée de l'Air engagé dans l'EATT.

Chaque pays a envoyé sur place entre un et deux avions, ainsi que des équipages complets. Le soutien logistique et opérationnel nécessaire à l’exercice étant à la charge du pays hôte. Ainsi l’EATT mobilise un total d’environ deux cents militaires pour huit aéronefs. Ceux ci sont :

  1. Allemagne, deux Transall C.160D.
  2. Belgique, un Lockheed C-130H Hercules.
  3. Espagne, un Casa CN-235 et un Lockheed C-130H.
  4. France, un Lockheed C-130H.
  5. Pays-Bas, un Lockheed C-130H.
  6. Tchéquie, un Casa CN-235.

On remarquera la prédominance du quadriturbopropulseur américain, mais aussi l’émergence de plus en plus flagrante du biturbopropulseur espagnol.

Outre les traditionnels exercices de transport de colis de jour comme de nuit, les toujours très impressionnants posés d’assauts (spécialités belges et françaises), ou encore les procédures de déroutement d’urgence, les aviateurs engagés dans l’EATT devait se faire « attaquer » par des chasseurs ennemis, incarnés pour l’occasion par des F/A-18 Hornet de l’Ejercito del Aires. Cela permettait de voir la réactivité des pilotes de transport pour échapper à des agresseurs armés, maniables, et surtout bien plus rapides.

Atterrissage de l'Hercules français à l'EATT.

Ce type d’exercice est de toutes manières appelé à se renouveler le plus souvent possible, dans l’objectif désormais assumé par bon nombre de pays de construire une Europe de défense, tout en s’affranchissant de la domination de l’OTAN. Gageons que les prochaines éditions se dérouleront sous d’autres cieux.

Photos (c) Armée de l’Air.

 

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire