L’Armée de l’Air s’ouvre timidement aux malvoyants

[Handicap] L’Armée de l’Air s’ouvre timidement aux malvoyants

Trop souvent vécu comme une exclusion sociale le handicap est également généralement une barrière insurmontable pour celles et ceux qui veulent un jour intégrer le monde de la défense, et notamment celui des forces aériennes. C’est en partant de ce constat qu’un officier de l’Armée de l’Air, le colonel Patrick Merian, a décidé d’ouvrir les portes du Détachement Air 277 de Varennes-sur-Allier (03) qu’il commande à une douzaine de jeunes aveugles et malvoyants.

Bien plus qu’un coup de communication, il s’agit surtout de permettre à des adolescents habituellement exclus des JDC (les Journée Défense et Citoyenneté) de mieux connaître et comprendre l’importance de la défense dans la société, mais aussi la diversité de ses métiers, de ses approches, et finalement peut être aussi faire se rencontrer deux mondes qui ne côtoient pas : l’armée et le handicap. Si les aveugles et les malvoyants sont capables de s’insérer dans le monde professionnel, ils le sont sûrement aussi dans celui de la défense. Bien sûr ils ne piloteront pas de Rafale ou de Caracal, ils ne serviront pas dans les forces spéciales, mais il y a tant de métier où ils pourraient mettre leur savoir faire et leurs connaissances au service de la Nation que ce serait bien dommageable pour la France de passer à côté de jeunes gens souvent motivés.

Quoi qu’il en soit l’expérience tentée par Patrick Merian et son équipe semblent belle et bien révolutionnaire, et on ne peut qu’espérer qu’elle soit reprise ça et là, par l’Armée de l’Air, mais aussi les autres armes françaises et pourquoi pas des institutions et administrations comme les Douanes, la Gendarmerie, ou encore la Police. Car après tout un handicapé n’est ni plus ni moins qu’un citoyen lambda.

Photo (c) Armée de l’Air

1 COMMENTAIRE

  1. faire des journées découvertes et autres moments privilégiés à leur attention OK, les mettre à des postes dans l’administration militaire OK mais attention à ne pas tombé dans la bien-pensance de base. Le monde de la défense c’est le métier des armes et du combat, si l’un des maillons de la chaîne casse c’est les hommes sur le terrains qui meurent… 😐

Laisser un commentaire