L’épave d’un C-124, disparu en 1952, retrouvée dans un glacier d’Alaska

[Insolite] L’épave d’un C-124, disparu en 1952, retrouvée dans un glacier d’Alaska

L’épave d’un avion militaire qui a été trouvé ce mois-ci sur un glacier en Alaska est celle d’un avion de l’US Air Force qui s’est écrasé en 1952, en tuant les 52 personnes à bord.

Douglas C-124 Globemaster IIL’armée a déclaré avoir trouvée des preuves sur le site du crash qui sont en corrélation avec la disparition Douglas C-124A Globemaster II, mais le traitement des échantillons d’ADN de la famille des personnes à bord l’avion pourrait prendre jusqu’à six ans, selon un responsable.

La Garde nationale d’Alaska a découvert l’épave et, également des os humains, le 10 juin sur le « Colony Glacier », à environ 65 km à l’est d’Anchorage. L’épave a été identifiée à partir du plan de vol d’un avion de transport lourd qui a disparu le 22 novembre 1952, avec 41 passagers et 11 membres d’équipage. Mais il avait été enseveli sous la neige et probablement emporté sous la surface du glacier depuis ces dernières décennies.

L’avion était parti de la base McChord Air Force dans l’État de Washington. Un rapport de l’Associated Press, datant du 24 novembre 1952, explique que le Globemaster était le troisième avion de transport de l’USAF à s’écraser ou à disparaître en Alaska durant ce même mois et le sixième dans la région du Pacifique.

Peu de temps après l’accident, une équipe de 12 militaires a tenté par trois fois de trouvé le site du crash, mais a été contrecarrée par le mauvais temps.

Il y a quelques jours, une patrouille aérienne civile de Fairbanks, avec un membre de l’escadron de sauvetage ont atterri sur le glacier et ont formellement identifié l’épave comme étant un Globemaster.

Selon Terris Moore, membre civil de patrouille et ancien président de l’Université de l’Alaska, l’avion volait  de toute évidence à pleine vitesse « quand il a heurté le mont Gannett, glissant le long des falaises couvertes de neige et se désintégrant sur deux ou trois hectares ».

Seule la queue et les empennages de l’appareil étaient intacts, mais les chiffres présents sur la queue étaient suffisants pour une identification. D’autres débris ont été découverts lorsqu’un hélicoptère Blackhawk a survolé la zone à plusieurs reprises.

Cette aventure n’est pas sans rappeler celle du P-40 retrouvé intact en plein désert il y a quelques semaines.

(Source : huffingtonpost.com)

Photo (c) U.S. Air Force photo on the U.S. Centennial of Flight

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire