Un hélico belge à bord d’une frégate hollandaise

[Marine] Un hélico belge à bord d’une frégate hollandaise

Si aujourd’hui l’interopérabilité entre les forces aériennes et les forces navales ne fait plus aucun doute, il est toujours amusant de voir cela entre deux pays différents. On se souvient notamment des Sea King Mk-41 allemands embarqués comme appareils de servitude et de sauvetage à bord du porte-avions français Charles de Gaulle. L’exemple qui en ce moment illustre ce phénomène nous viens de Belgique.

En effet une Alouette III de la Composante Air est depuis le 21 mai 2012 embarquée comme hélicoptère de soutien et de liaisons à bord de l’ultramoderne frégate néerlandaise HNLMS Tromp (numéro de coque F803) qui patrouille désormais entre l’Atlantique et la mer des Caraïbes avec comme port d’attache Willemstad sur l’île franco-néerlandaise de Saint Martin. Pour cette mission l’hélicoptère semble pouvoir emporter un armement léger composé principalement d’une mitrailleuse d’un calibre de 12.7mm tirant en latéral. En effet la région où va patrouiller le navire est réputée pour être utilisé pour le transport de drogue en provenance d’Amérique du sud, et notamment depuis les fameux go-fast. Un hélicoptère armé représente alors un moyen de coercition efficace face à ces vedettes rapides. Un sniper peut également prendre place à bord.

Alouette III belge aux abords de la frégate néerlandaise Tromp.

Pour information le HNLMS Tromp est une frégate dite « furtive », un peu à la manière de l’Aquitaine française, dotée d’un puissant armement tournant autour de missiles antiaérien SM-2 et antinavire Harpoon, tous deux d’origine américaine. Des canons de calibre 127mm et 20mm, ainsi qu’un système lance torpilles, complètent cet arsenal. La capacité d’accueil d’hélicoptère apporte une véritable polyvalence, notamment pour des missions de sauvetage.

Lors de cette mission internationale l’équipage belge va pouvoir en outre travailler avec les unités des gardes-côtes hollandais qui sur l’île de Saint Martin volent sur deux avions de reconnaissance Dash-8 et sur un hélicoptère biturbine AS-355 Ecureuil 2. Sans compter les éventuelles rencontres en mer, notamment avec la Marine Nationale ou l’US Navy très présentes dans la région.

Alouette III de la Composante Air.

Photos (c) Composante Air.

 

4 COMMENTAIRES

  1. Non non c’est bien Saint Martin et aux dernières nouvelles un calibre 50, ça se traduit en système métrique par du 12.7mm.

    Ca me saoule grave à la fin les correcteurs qui corrigent sans savoir, donc avec des erreurs. A vous dégoûter de faire des sujets.

    👿 👿 👿

Laisser un commentaire