Un Cougar s’écrase dans les gorges du Verdon

[Crash] Un Cougar s’écrase dans les gorges du Verdon

Hier 25 juillet, un hélicoptère Cougar s’est écrasé dans les gorges du Verdon, entraînant la mort de six salariés d’Eurocopter, pilotes ou ingénieurs d’essai, qui effectuaient ce vol de contrôle avant sa livraison à l’armée albanaise.

Il s’agissait d’un Cougar AS 532 AL (appelé également Super Puma). L’appareil neuf sortait de l’usine de Marignanne.

L’accident s’est produit sur la commune de La-Palud-sur-Verdon. L’appareil s’est écrasé dans un canyon vertigineux qui fait une saignée entre les communes de Moustiers Sainte-Marie et Castellane. Des équipes de grimpeurs ont eu beaucoup de mal à accéder à la zone du sinistre.

Selon certains témoins l’hélicoptère volait très bas, entre deux falaises, lorsqu’il a accroché un câble EDF. Il se serait alors retourné à plusieurs reprises avant d’exploser.

En janvier 2009, un hélicoptère Cougar appartenant au détachement de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) de Libreville s’était abîmé en mer lors de l’exercice bilatéral N’Gari, causant la mort de 8 militaires français.

Source : Info-aviation et Opex369

Max
Un amoureux de l'aviation comme les autres, vouant une véritable passion pour le F-14 Tomcat et en particulier l’escadrille "Jolly Rogers" à la tête de mort... C'est peut-être pour cela que je suis en charge des crashs !?

4 COMMENTAIRES

  1. Au delà du drame humain, et sans émettre d’hypothèses sur les raisons de cet accident, on peut tout de même se poser des questions sur le lieu du drame.

    Les gorges du Verdon, font-elles parties des circuits vols d’essai avant réception d’un aéronefs ?

    Si c’est le cas, alors avec la fréquentation du lieu l’été, on aurait pu avoir beaucoup plus de victimes.

    Si ce n’est pas le cas, alors on est dans dans un cas d’indiscipline caractérisé.

  2. Je suis d’accord avec Richard. Ça parait étrange de faire voler des appareils militaires ne phase de test (même de routine) aussi prêt d’un lieu touristique.

  3. Bonsoir;
    Que le lieu soit touristique ou non, si effectivement un câble électrique avait été heurté par la voilure tournante, l’aéronef n’aurait il pas été en dessous de la distance minimale de 150m imposée par la règlementation? à moins que l’autorsisation fut donnée pour s’affranchir de cette règle.
    Quoiqu’il en fut, une pensée pour ces victimes et condoléances à leurs proches

Laisser un commentaire