Depuis le début de l’été le SDIS40, le Service Départemental d’Incendies et de Secours des Landes, expérimente un drone à voilure tournante pour le repérage des départs d’incendie sur le territoire particulièrement sylvestre de ce coin du sud-ouest. Il vient non pas remplacer mais soutenir l’action des postes de guet et des nombreuses caméras qui jalonnent la forêt landaise, un bien bel exemple de drone mis au service du public.

Développé par la société bordelaise Fly-n-Sense ce drone, désigné Scancopter X4, a été initialement développé pour le travail urbain, que ce soit la surveillance de nos villes et l’inspection des bâtiments. Son application pour les sapeurs-pompiers est rendu possible grâce à son plafond pratique, de l’ordre de 150 mètres environs, le mettant donc à l’abri à la fois des flammes mais aussi des rayonnements thermiques (en gros de la chaleur immédiatement dégagée par les flammes) qui pourraient l’endommager. Doté d’une navigation autonome et d’un système GPS le Scancopter X4 peut emporter tout un tas de capteurs différents allant de la vidéo, à l’infrarouge, en passant par la détection chimique ou encore acoustique.

Le Scancopter X4 en service au SDIS des Landes.

Les informations du drone sont transférées en temps réel à un véhicule poste de commandement mobile, généralement une camionnette type Renault Master ou un 4X4 type Land Rover spécialement aménagés, et permettent donc de déployer au plus juste les engins de lutte contre l’incendie, et le cas échéant de guider les bombardiers d’eau comme les Canadairs de la Sécurité Civile.

Photos (c) Agence France Presse

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom