Un nouveau pôle aéronautique étatique en Martinique

[France] Un nouveau pôle aéronautique étatique en Martinique

Dans l’actuel contexte de transformation des forces armées ultramarines l’annonce faîte cette semaine par le Ministère de la Défense de mutualiser les moyens aériens français en Martinique au sein d’un nouvel établissement appelé PAE, pour Pôle Aéronautique Etatique, est assez intéressant. En effet, outre les moyens militaires, Armée de l’Air et Marine, il s’agira d’ajouter ceux de la Gendarmerie Nationale, des Douanes, et éventuellement de la Sécurité Civile. Ce PAE permettra également de centraliser des moyens jusque là très disparates et étalés un peu partout entre Guadeloupe et Martinique. Son site de localisation se trouvera sur la commune du Lamentin.

Hélicoptère Aérospatiale SA-365F Dauphin 2 de la Marine Nationale.

Pour l’Armée de l’Air, il s’agira principalement des moyens de l’EHOM 00/68 Guyane et de l’ETOM 00/58 Antilles disposant respectivement de Puma et de Casa. La Marine de son côté réalisera des rotations entre ses aéronefs, tant à voilure fixes que tournantes, et il s’agira principalement de patrouilleurs maritimes Atlantique et d’hélicoptères Alouette III, Dauphin, et Panther. Les moyens des forces de gendarmerie et des douanes sont elles sédentaires. Ce sont généralement des AS-350 Ecureuil et EC145 pour la première, et des AS-355 Ecureuil 2 et EC135 pour la seconde. Des avions Reims F406 de surveillance douanière sont également souvent déployés dans la région. Les hélicoptères Dragon jaunes et rouges pourront les rejoindre occasionnellement.

Avion de surveillance Reims F406 des Douanes.

A l’heure où la France décentralise encore plus ses territoires ultramarins ce PAE pourrait surprendre, mais il s’agit d’une initiative pouvant déboucher sur un accroissement notable de la mission de service publique par les services de l’état.

Photos (c) Armée de l’Air, DGDDI, US Navy

1 COMMENTAIRE

  1. Je me permets d’apporter une correction à votre article. Les deux F-406 des douanes ont toujours été basés en Martinique. Ce sont les seuls avions SAR français basés en permanence aux Antilles. Environ 15% de leurs missions sont exercées pour le compte du CROSS Antilles Guyane. L’arrivée des deux AS 355 est récente. Leur déploiement a été permis par la mise en service en métropole des EC 135. Les deux F-406 devraient être remplacés par un Beech King Air 350

Laisser un commentaire