Héphaïstos, quand l’ALAT appuie la Sécurité Civile

Héphaïstos, quand l’ALAT appuie la Sécurité Civile

Depuis maintenant trois semaines environ l’état-major de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre a enclenché le plan Héphaïstos, du nom du dieu du feu dans le panthéon grec. Cette opération permet la mise en oeuvre d’hélicoptères de l’ALAT au profit des unités de la Sécurité Civile, et par délégation de celle ci, au profit des différents SDIS (les Services Départementaux d’Incendies et de Secours) qui pourraient en faire la demande.

C’est l’UIISC (Unité d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile) n°7 de Brignoles (83) qui coordonnent cette opération avec les personnels du DIH, le Détachement d’Intervention Héliporté. En effet le DIH est la partie visible d’Héphaïstos qui peut ainsi conduire des missions aussi différentes que la reconnaissance des incendies en milieux difficilement accessibles, le transport de sapeurs-pompiers ou de matériel, et éventuellement la lutte contre le feu au moyen d’un Bambi Bucket, une sorte de gros sac pouvant contenir plus de mille litres d’eau et de retardant. Cependant cette dernière mission ne peut avoir lieu qu’en attendant l’arrivée de moyens plus traditionnels comme le Canadair, le Tracker, ou le Dash 8.

SA-330B Puma de l’ALAT appuyant des sapeurs-pompiers dans le sud de la France.

Pour ses DIH l’Armée de Terre engage principalement ses bons vieux SA-330 Puma, démontrant une fois de plus l’inépuisable disponibilité de cette machine hors norme. Les Puma sont en effet capable de voler bas, de voler relativement vite, mais surtout de réaliser des posés très acrobatiques au-dessus de pitons rocheux escarpés comme on en rencontre fréquemment dans le sud-est de la France et en Corse. C’est d’ailleurs sur l’île de Beauté que l’un de ces DIH s’est illustré le 14 juillet dernier, tandis que d’autres Puma survolaient Paris et rendaient les hommages au Président de la République, en intervenant sur un feu qui a tout de même dévasté une centaine d’hectares de forêts et de végétation. Le Puma a pu déposer un commando feu qui a pu ainsi attaquer les flammes par d’autres points que les véhicules terrestres.

Aujourd’hui très au point le plan Héphaïstos devrait être reconduit chaque année, si les moyens budgétaires et techniques le permettent. Pour l’année 2012 il est activé jusqu’à la mi-septembre, sauf bien sûr si l’UIISC n°7 demande une prolongation. Mais il faut remarquer que le survol des panaches de fumée des feux forestiers est souvent très fatigant pour les pilotes et usant pour les structures et motorisations des hélicoptères. Dans ce second cas on peut éventuellement envisager dans les années à venir l’emploi de Cougar dans ce genre de mission.

Photos (c) Armée de Terre.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire