La flamme olympique arrive par les airs

[JO] La flamme olympique arrive par les airs

C’est à bord d’un hélicoptère Westland Sea King HC-4 de la Royal Navy que la flamme olympique a fait son entrée dans Londres ce 20 juillet 2012 à 20 heures 12 heure locale. A ce moment très précis, ce symbole de paix universelle quittait l’intérieur de l’aéronef entre les mains d’un vétéran de la guerre en Afghanistan blessé sur place. Le soldat, appartenant aux unités spéciales des Royal Marines, allait alors réaliser une descente en rappel d’une hauteur de 55 mètres avant d’atteindre le sol à deux pas de la Tamise.

Désormais le compte à rebours est clairement lancé avant l’inauguration des Jeux Olympiques qui aura lieu vendredi prochain dans une capitale britannique surprotégée où les militaires ne sont pas toujours les bienvenus. En effet, ce déploiement de force a été comparé par la presse à sensation, très puissante en Grande Bretagne, à celui dont Londres fut témoin durant les difficiles heures du Blitz. D’autant que la polémique a enflé là bas depuis qu’on a appris que les soldats de Sa Majesté allaient être employés pour des tâches peu glorieuses et surtout très éloignées des prérogatives habituelles des forces armées : la fouille des sacs à l’entrée des sites olympiques. Un boulot plutôt réservé généralement aux stadiers mais qui là est revenu à la troupe.

Alors cette arrivée impressionnante de la flamme est peut être aussi un moyen de calmer la colère des militaires tout en les rabibochant avec des Londoniens peu habitués à voir des uniformes camouflés dans leurs rues. Et un joli cadeau à l’équipage de ce Sea King qui a pu voler au plus près de Tower Bridge et de ses cinq anneaux.

Photo (c) Agence France Presse

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Il y aura autant de militaires car la société de Sécurité qui devait fournir + de 10.000 vigiles n’a pas tenu ses engagements et dans l’urgence (pour ne pas dire l’improvisation) le gouvernement a du mobiliser l’armée

  2. En 2008 ils ont bien utilisés des CRS et le RAID pour protéger la flamme olympique « chinoise » lors de son passage à Paris, à alors la Royal Navy pour un transfert symbolique, why not…

Laisser un commentaire