L’aviation turque réalise des raids aériens au nord de l’Irak

[Turquie] L’aviation turque réalise des raids aériens au nord de l’Irak

Pendant que le monde entier a les yeux rivés (à juste titre) sur ce qui se passe en Syrie, le quotidien des conflits continue. C’est ainsi que dans son édition du 2 juillet 2012 le quotidien français Libération rapportait que des raids aériens de l’aviation turque ont eu lieu le weekend dernier dans le nord de l’Irak contre des positions militaires kurdes du PKK, le fameux parti des travailleurs du Kurdistan. En effet les résistants du PKK demandent depuis longtemps l’indépendance de leur territoire, grand comme 90% du territoire métropolitain français, à cheval entre quatre pays pas forcément très enclins à voir ces morceaux de leurs pays respectifs se réunir : Irak, Iran, Syrie, et Turquie.

D’après plusieurs sources internationales, et notamment le journal franco-américain Herald Tribune, les militaires turques auraient eu recours à des chasseurs F-16 lourdement armés afin d’appuyer les troupes au sol. En effet l’armée turque aurait vraisemblablement pénétré le territoire irakien, donc d’un état souverain, est-ce encore utile de le rappeler. Bon l’Irak n’a militairement pas les moyens de s’opposer à Ankara, tout au plus de protester à l’ONU, mais vraisemblablement n’en fera t’elle rien. En effet les autorités irakiennes non plus ne portent pas les Kurdes dans leurs coeurs.

General Dynamics F-16 de l’aviation militaire turque.

Cet espèce de statut-quo général contre le PKK fait que la Turquie peut en pleine impunité violer l’espace aérien irakien, y balancer ses bombes, tuer des civils, sans que cela n’offense nullement ni ne surprenne plus. On se souvient aussi que dans les années 80 et 90 la dictature irakienne de Saddam Hussein a été accusée par les Américains et les Européens d’utiliser des gaz de combat contre les civils kurdes. D’où la nécessité pour le PKK de posséder des armes capables d’infliger de véritables dégâts à l’ennemi. Cette guerre civile qui ne dit pas son nom est loin de se terminer, car le sous-sol kurde, notamment en Turquie et en Iran, serait riche en minerais précieux et en gaz.

Photos (c) Ministère turque de la défense

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire