Le remplaçant du Spectre arrive

[USAF] Le remplaçant du Spectre arrive

Que James Bond se rassure, il ne s’agit pas d’une nouvelle organisation à combattre, mais plutôt de l’annonce faite par Lockheed-Martin ce 30 juillet 2012. En effet, l’avionneur américain a lancé la phase finale d’assemblage du premier AC-130J, successeur des Spectre, les fameuses et pourtant si méconnues canonnières volantes de l’US Air Force. Ces avions nés de l’urgence des conflits asiatiques dans les années 70 n’ont eu de cesse de s’améliorer jusqu’à devenir des acteurs incontournables des engagements américains dans le monde, devenant même un des symboles de la puissance militaire et industriel de ce pays.

Ce premier AC-130J n’est pourtant pas construit ab-initio, puisqu’il s’agit en fait de la transformation d’un avion de soutien aux opérations spéciales MC-130J Commando II. Outre l’installation d’un armement offensif, encore méconnu à l’heure actuelle mais qui devrait à coup sûr comporter le fameux obusier de 105mm qui fit la réputation de l’avion, le nouveau « gunship » disposera de tout un panel de systèmes défensifs pour ses opérations d’appui tactique. Les opérations récentes en Afghanistan et en Irak ont démontré que si les Spectre étaient bien protégés contre la menace des missiles sol-air et air-air il en était tout autrement contre des armes plus rustiques tels les canons de DCA et les mitrailleuses lourdes.

Au total ce sont seize AC-130J qui doivent entrés en service dans les trois années à venir afin de retirer du service les plus vieilles machines de la famille. Même si cet avion n’a jamais été exporté il demeure un beau succès de l’industrie américaine, un concentré de son savoir-faire tant en matière d’aéronautique que d’armement.

Photo (c) US Air Force.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire