Le Caïman entre en service opérationnel

[ALAT] Le Caïman entre en service opérationnel

Depuis maintenant plusieurs semaines le nouvel hélicoptère tactique européen NH90 Caïman est en expérimentation par les équipes de GAMSTAT, il était même présenté le 14 juillet dernier aux Franciliens sur l’esplanade parisienne des Invalides, mais depuis cette semaine l’appareil est désormais enfin en service dans les rangs de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre. C’est une petite révolution qui passe désormais par le site varois du Cannet des Maures. C’est en effet là qu’est installé le CFIA (pour Centre de Formation Inter Armées) NH90 qui sera en charge de la formation des équipages ALAT, mais aussi d’une partie de ceux de la Marine Nationale. Il faut dire que l’Ecole d’Application de l’ALAT est toute proche.

Le CFIA NH90 doit en effet recevoir huit hélicoptères de ce type, livrés par les usines françaises d’Eurocopter, maître d’oeuvre du chantier pour les besoins du Ministère de la Défense. Ce premier appareil opérationnel n’est donc en fait que le deuxième Caïman livré à l’Armée de Terre, le premier étant celui du GAMSTAT de Valence. Sa livraison fut le cas d’un saut de puce d’à peine 25 minutes de vol depuis Marignane.

A terme le Caïman doit remplacer la flotte de Puma vieillissants, et fortement allégé la charge de travail de celle des Cougar qui eux aussi commencent à accuser leur âge. Toutefois aucune version spécifiquement destinée aux opérations spéciales n’est prévue, la France ayant fait le choix du Caracal, désormais incontournable. Même s’il est encore présenté à tort comme un hélicoptère furtif (une hérésie en soit) le Caïman n’en demeure pas moins une machine nettement plus discrète que ses prédécesseurs, notamment du fait d’une motorisation plus silencieuse et de lignes plus à même de réduire sa signature radar. A n’en pas douter il représentera dans les années à venir, en opération extérieure, un atout majeur pour l’appui et le transport de nos fantassins, couplé si possible aux versions HAP et HAD du Tigre. L’ALAT est désormais entrée de plein pied dans le 21ème siècle.

Caïman « ALAT » exposé à Paris le 14 juillet 2012.

Le moins que l’on puisse dire c’est que même si la flotte sera numériquement réduite le Caïman terrestre va filer un sacré coup de vieux à ses concurrents internationaux, et notamment au Blackhawk américain.

Lien vers une infographie publiée par l’Armée de Terre : NH 90 alat adobe

Photos (c) Arnaud Lambert.

3 COMMENTAIRES

  1. Petite erreur a rectifier.

    En lisant le titre on a l’impression que le Caïman est entré en service opérationnel dans l’ALAT. Hors ce n’est pas le cas car la mise en service opérationnelle ne doit pas arriver avant 2013. L’appareil est seulement en service dans la marine pour le moment.

    Cordialement, Bruno.

  2. Bruno je suis navré de vous contredire mais le Caïman vient bel et bien de faire son entrée en service opérationnel dans les forces de l’ALAT, d’abord pour des missions d’instruction, ultérieurement pour des missions de transport et d’assaut. Sinon ce sujet n’aurait nulle raison d’exister.

Laisser un commentaire