Mise en sommeil du Touraine

[Armée de l’Air] Mise en sommeil du Touraine

C’est une procédure méconnue, mais la mise en sommeil pourrait être assimilée à une suspension temporaire d’activité, destinée à préparer une unité à recevoir un nouveau matériel principale. Fréquemment utilisée dans l’Armée de Terre et dans l’Armée de l’Air elle permet aux états majors et aux personnels de travailler sereinement, tout en économisant des matériels vieillissants, souvent à bout de souffle. Le cas qui nous intéresse actuellement est celui de l’Escadron de Transport 1/61 Touraine installé à Orléans sur la Base Aérienne 123 et de ses Transall C.160R qui s’endormira le 28 août prochain.

Dans les faits les appareils appartenant au Touraine vont pour certains rejoindre la zone de stockage de la Base Aérienne 279 de Châteaudun, tandis que les autres vont (ou sont déjà) arriver à Evreux, sur la BA-105 pour terminer leur carrière en unité de transport dans ce joli coin de Normandie. Bien entendu les vieux biturbopropulseurs franco-allemands sont à bout de souffle et les mécanos font dessus un travail formidable qui pourrait s’apparenter à des soins intensifs.

Airbus A400M Atlas, l’avenir du Touraine.

L’ET-1/61 renaîtra dans plusieurs mois, une fois sa transformation sur A400M Atlas réalisée. Cette vieille unité prestigieuse reprendra donc toute sa place dans la projection aérienne française, avec une machine ultramoderne lui octroyant de nouvelles capacités et donc des missions qu’elle n’avait pas forcément jusque là.

Photos (c) Armée de l’Air & Royal Air Force.

 

 

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire