Alors que la France poursuit le retrait progressif de ses troupes combattantes dans le pays, l’Italie renforce son dispositif aérien en Afghanistan, et pas avec n’importe quel hélicoptère :  le NH-90TTH. Celui que les Français, et notamment l’ALAT, appellent Caïman va donc renforcer l’action des militaires transalpins sur ce théâtre d’opération extérieur particulièrement délicat.

Là-bas, les Italiens alignent déjà plusieurs Agusta-Bell AB-212, une version locale du UH-1N Twin Huey américain, moins robustes et plus bruyantes, mais indéniablement plus rustiques que l’hélicoptère européen. Reste à savoir si ce baptême du feu (très attendu) se passera aussi bien que celui du Tigre dans le camps français il y a maintenant quelques années. Car c’est bien l’aéromobilité de ce début de XXIème siècle qui grandit en Afghanistan, entre l’hélicoptère de combat franco-allemand et celui d’assaut européen. Le retour d’expérience sera donc décisif pour les militaires européens. Affaire à suivre…

Photo (c) NH Industries.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom