Un Mirage 2000 français s’écrase près de Luxeuil

[Crash] Un Mirage 2000 français s’écrase près de Luxeuil

Un Mirage 2000-5 s’est crashé ce mercredi matin au nord-est de la BA 116 de Luxeuil-lès-Bains, en Haute-Saône. Le pilote, un officier taïwanais en formation, n’a pas réussi à s’éjecter de l’appareil et est décédé.

L’avion de l’escadron 1/2 Cigognes s’est écrasé à proximité des installations militaires de la base aérienne 116, sur la commune voisine de Froideconche à environ 7 km de la base. La météo, qui n’était pas excellente, permettait néanmoins des vols. Selon l’Est Républicain, l’accident s’est produit à proximité de la zone industrielle d’Emery. Des témoins avaient vu «une boule de feu s’écraser», mais que les circonstances de l’accident restaient inconnues.

Le piloté de la force aérienne taïwanaise, était en formation selon un accord de coopération. Le lieutenant-colonel Tung-Yi Wong, 37 ans, servait au 1/2 depuis près de deux ans dans le cadre d’accord technique avec son pays. Taïwan a acquis 60 Mirage 2000-5. Selon certaines informations, le pilote aurait tout fait pour éviter de tomber sur des habitations. Le corps du pilote a été retrouvé à l’écart de l’avion, mais il n’est pas certain qu’il ait pu s’éjecter

La déflagration du crash a causé quelques légers dommages à un hangar artisanal. L’avion qui transportait près de 7000 litres de kérosène a provoqué une légère pollution qui menace de se propager dans un étang.

La perte de cet appareil réduit à 31 le nombre de Mirage 2000-5F en parc dans l’armée de l’Air. Ils sont tous utilisés par l’EC-1/2 « Cigognes ».

En mars 2011, un Mirage 2000N biplace s’était écrasé dans la Creuse provoquant la mort de deux jeunes pilotes de la base 116. Depuis dix ans, une douzaine d’accidents mortels impliquant des avions militaires ont été recensés en France. Selon les archives de l’AFP, ils ont fait 22 morts et impliqué 14 appareils, y compris celui détruit dans l’accident de mercredi.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire