Felix Baumgartner, l’homme qui traversa le mur du son

[Exploit] Felix Baumgartner, l’homme qui traversa le mur du son

Felix Baumgartner est entré dans le livre des records, ce dimanche 14 octobre 2012, en battant trois records du monde malgré un problème d’alimentation électrique de sa visière qui a entravé sa vision et failli compromettre la mission Red Bull Stratos. Aujourd’hui, l’Autrichien de 43 ans a atteint l’altitude record de 39 045 mètres et une vitesse de 1 342,8 km/h faisant de lui, une fois ces données officialisées, le premier homme à passer le mur du son en chute libre sans autre protection que sa combinaison. Grâce à ce saut à la frontière de l’espace de précieuses données ont été récoltées et feront avancer la recherche scientifique et médicale dans le domaine de l’aérospatial.

Après avoir atteint une altitude record de 39 045 mètres (128 100 pieds) à l’aide d’un ballon de 850 000m3 d’hélium, Felix Baumgartner est entré dans l’histoire en battant dimanche matin trois records du monde. Soixante-cinq ans après Chuck Yeager – première homme à passer le mur du son dans un avion expérimental -, l’autrichien de 43 ans est devenu le première homme à passer le mur du son en atteignant la vitesse de 1 342,8km/h avec, pour seul protection, sa combinaison. Deux autres records ont également été battus lors de cette mission : la chute libre la plus haute et l’altitude maximale jamais atteinte par un ballon habité, laissant au colonel Joe Kittinger, le record de la chute libre la plus longue.

C’est donc sous les yeux de millions d’internautes et téléspectateurs que Felix Baumgartner a atterri en toute sécurité dans le désert du Nouveau Mexique, USA, après une chute totale de 9min03s. Lors des 4min20s de chute libre l’Autrichien s’est mis à tourner très rapidement, mais a su, après quelques secondes, reprendre le control et se stabiliser avant d’ouvrir son parachute.

« C’était une incroyable journée riche en émotion, tout comme le projet d’ailleurs, a déclaré Felix Baumgartner. Tout d’abord nous avons eu un super décollage, puis un problème d’alimentation avec ma visière est apparu. La sortie s’est déroulée parfaitement et en toute sécurité. Après quelques secondes de chute libre j’ai lentement commencé à tourner. J’ai pensé que c’était normal puisque que cela m’était déjà arrivé auparavant. Mais soudainement les choses se sont accélérées et par moment les rotations étaient vraiment violentes. J’ai vraiment cru pendant quelques secondes que j’allais perdre conscience. Je n’ai pas senti le fameux ‘boom’ du passage du mur du son car j’étais uniquement focalisé sur le fait de me stabiliser. Nous devons maintenant attendre la confirmation de tous les records. Ce saut fut vraiment plus difficile que je ne le pensais. »

La mission ne fut pas sans aléas. En effet, à quelques minutes du lancement, mardi 9 octobre dernier, la procédure de départ du saut a dû être stoppée en raison de fortes rafales de vent à 230 mètres d’altitude (sommet du ballon). Il a donc fallu à Felix Baumgartner de la patience pour atteindre la stratosphère ce jour.

Pendant cinq ans l’ensemble de l’équipe de la mission Red Bull Stratos et Felix Baumgartner ont travaillé pour comprendre la réaction du corps humain dans des conditions aussi extrêmes que la stratosphère et de développer le matériel adéquat. Les données collectées promettront de faire avancer la recherche scientifique et médicale dans le domaine aérospatiale et d’étendre les possibilités de vols humains.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

3 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire