Akwaba, ou quand la France s’exerce en Afrique.

[Exercice] Akwaba, ou quand la France s’exerce en Afrique.

Ce sont le TCD Sirocco de la Marine Nationale et les hélicoptères SA-330B Puma de l’ALAT qui ont lancé du 14 au 16 novembre 2012 un exercice amphibie au large du Gabon. Les forces terrestres appartenaient quand à elle au 6ème Bataillon d’Infanterie de Marine de Libreville, des troupes largement aguerries aux opérations en Afrique subsaharienne. Le 16 au soir tout ce petit monde, blindés de transport et hélicoptères compris, ont repris la mer en direction de la Côte d’Ivoire où la seconde partie de l’exercice Akwaba doit se dérouler.

Là encore, ce seront des débarquements de troupes et des opérations militaires simulées qui sont prévues. Jusque là rien de bien inhabituel pour des forces françaises particulièrement rompues aux missions dans la région. Sauf qu’à la différence du Gabon, la Côte d’Ivoire est limitrophe du Mali, pays qui avait récemment demandé l’aide internationale militaire pour venir à bout des forces terroristes d’Al-Qaïda, et qui avait reçu un écho plutôt favorable auprès du Président de la République.

Si ce dernier a récemment indiqué à la presse que la France ne participerait pas directement aux opérations militaires maliennes, laissant cela aux forces africaines, on est tout de même en droit de se demander si Akwaba ne préfigurerait pas une opération vaste de soutien de force. Si on imagine mal des Caïman de l’ALAT mettre les pieds en Afrique, les Puma, eux, semblent largement adaptés, et ils l’ont maintes fois démontrés. Leur présence dans l’exercice en serait une preuve de plus.

Quoi qu’il en soit Akwaba permet au moins aux forces amphibies françaises de s’entraîner dans des conditions confortables. Et même si le Mali n’a aucun débouché maritime, il n’en demeure pas moins qu’un tel débarquement de force à moins de 500km de ses frontières pourrait indiquer un revirement de position dans la politique française sur la question. Affaire à suivre…

Photo (c) Marine Nationale.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Merci tonton! En plus de ca, notre PIB etant largement en positif, on peut se le permettre…
    C’est pas comme si on avaient pas les moyens, moi je propose de faire un grand lac au Burkina faso, histoire que le CDG puisse y jeter l’ancre…;) Comment ca troll? ^^

    A part ca, toujours aussi bien ce site!

Laisser un commentaire