Le Cameroun déploie son aviation contre les braconniers.

[Afrique] Le Cameroun déploie son aviation contre les braconniers.

Au moins quatre hélicoptères et un avion de transport de la Force Aérienne Camerounaise participent depuis le début du mois de décembre à de vastes opérations de pourchasses et de captures des braconniers qui chassent illégalement les éléphants de la réserve de Bouba Nidja. Selon l’agence de presse Reuters ce serait 600 soldats et policiers qui prendraient part à cette mission transportés sur place par un Hercules, qui fait suite au massacre de plus de 300 de ces magnifiques mammifères.

Les appareils utilisés seraient un Puma, un Bell 412HP, et deux Gazelle, ces dernières ayant la capacité de tirer au canon de 20mm ou à la mitrailleuse de 12.7mm contre des braconniers toujours mieux armées, et qui n’hésitent pas à ouvrir le feu contre les forces de l’ordre. D’autant que certains rapportent que les hélicoptères dont disposent ces malfrats sont parfois armés. Cette mission particulièrement inhabituelle est prise très au sérieux par les responsables politiques locaux qui ont depuis longtemps compris l‘importance de la biodiversité de leur pays, non seulement pour l’Afrique, mais également pour la planète.

Cette opération met également en lumière la flotte de voilures tournantes camerounaise, qui malgré un entretien très aléatoire et des finances en crise réussit le tour de force de voler correctement. Le dernier accident mortel en date remontant à novembre 2010, quand un hélicoptère d’assaut Bell 412 se crasha au sol.

Photo (c) AFP.

1 COMMENTAIRE

  1. Le problème avec l’ivoire, c’est qu’il y a quelques années des stocks saisis (ou de nouveau abattage) on été légalement commercialisé, et des enseignes chinoise (comme d’habitude dans ce genre de commerce débile) ont réouvert des linéaires de biblots en ivoire soit disant bénéfique selon leur culture, or aujourd’hui, il n’y a plus ou peu de stock d’ivoire légal, donc le braconnage à repris de plus bel, et c’est un massacre. Entre les japonais et leur baleine, et les chinois avec leurs superstition le monde animal n’a pas fini de souffrir…

Laisser un commentaire