L’Airbus A300 Zéro-G accessible à tous… ou presque.

[Insolite] L’Airbus A300 Zéro-G accessible à tous… ou presque.

Relayée par le journal Le Parisien – Aujourd’hui en France l’information lancée aujourd’hui par l’ESA, l’European Space Agency (ou agence spatiale européenne) a de quoi surprendre même les plus blasés d’entre nous. En effet à partir de mars 2013 il sera possible pour le grand public d’accéder au sein des saints de la sensation forte, plus balèze encore que les montagnes russes les plus vertigineuses, qui ferait passer le Space Moutain de Mickey pour de la gnognotte, à savoir l’Airbus A300 Zéro G.

Cet avion de ligne profondément modifié est un des avions civils les plus méconnus en Europe. Après avoir remplacé la Caravelle du CNES au début de ce siècle il est devenu l’un des principaux outils à la fois de la recherche scientifique de pointe mais aussi dans la formation et l’entraînement de nos spationautes. En effet cet A300 est apte à la réalisation de vols paraboliques permettant de simuler durant de très courtes mais essentielles secondes l’état d’apesanteur que l’on ressent dans l’espace. Un genre de moyen presque low-cost pour observer la réaction physiologique de l’être humain à cet état qui ne nous est pas naturel, sans pour autant aller faire un tour à bord de l’ISS, la station spatiale internationale. L’A300 Zéro-G est donc un biréacteur extrêmement utile et souvent mis à contribution.

C’est pourquoi l’offre commerciale de l’ESA a de quoi surprendre. Mais rappelons que la conquête spatiale coûte chère et que les subsides ne sont pas nombreux. Alors pourquoi ne pas aller chercher quelques riches touristes ou des fondus d’adrénaline pour débourser les presque 6000 euros (soit presque 7 800 dollars canadiens pour nos chers lecteurs d’Outre-Atlantique) demandés pour ces deux heures quinze de pur bonheur. Durant ce vol pas moins de quinze paraboles seront réalisées totalisant environ un peu plus d’une minute d’apesanteur au total. Pas de quoi fouetter un chat me direz vous. Certes mais l’exceptionnel est aussi à ce prix. Et ça reste bizarrement plus abordable qu’un vol en place arrière sur MiG-29 UB. Papa Noël si tu ne sais pas quoi m’apportez cette année, dans ta grande mansuétude j’en serais ravi… mon banquier sûrement un peu moins.

Photos (c) European Space Agency.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire