Le Doctor Who embarque sur Lancaster

[Télé] Le Doctor Who embarque sur Lancaster

Ceux qui me connaissent la savent bien, je voue une passion immodérée pour l’aviation, mais également pour la série télé britannique Doctor Who. Pour celles et ceux qui ignoreraient tout de celle ci (ça doit bien exister) il s’agit de la plus vieille série de science-fiction encore en activité, puisqu’elle va atteindre cinquante ans en 2013 (donc dans quelques jours) de diffusion sur la BBC. Véritable institution de l’autre côté de la Manche Doctor Who narre les aventures d’un drôle d’extra-terrestre vieux de 900 ans, à apparence humaine, qui se balade à travers le temps et l’espace à bord d’un vaisseau spatial à l’allure de cabine téléphonique bleue, le TARDIS. Il rencontre tout ce que l’Histoire a fait de grands personnages, de Winston Churchill à Jules César, en passant par Charles Dickens, William Shakespeare, ou encore Madame de Pompadour. Mais cette fois ci il va retourner dans l’une de ses époques favorites : la Seconde Guerre Mondiale.

Et c’est là que le lien avec l’aviation va se faire ténu, puisque l’épisode diffusé très prochainement aura pour personnage principal un membre d’équipage de Lancaster, le fameux bombardier de la RAF. Pour le tournage de l’épisode, outre les omniprésentes images de synthèse, un véritable Lancaster a été utilisé, il appartient au Lincolnshire Aviation Heritage Centre. Gageons que cela apportera encore plus de réalisme.

Visuel de l’épisode « Le Docteur, la Veuve et la Forêt de Noël ».

Donc pour ceux qui voudraient en profiter, et en faire profiter leurs enfants (Doctor Who est visible dès 4 ans environ) une seule possibilité : « Le Docteur, la Veuve et la Forêt de Noël » sur France4, le samedi 22 décembre à 20h45 pour cet épisode spécial d’environ soixante minutes. Suivront trois autres épisodes spéciaux, dits de Noël, au charme très british. A consommer sans aucune modération, comme un bon earl grey…

 

Illustrations (c) BBC.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Même si les images « réelles » furent furtives, et à la fin, il faut reconnaître que ce bombardier était bien mis en valeur. Quand aux images générées par ordinateurs de l’avion, elles étaient comme d’habitude avec cette série de la BBC, dignes des meilleurs effets numériques de cinéma.

Laisser un commentaire