La France prend livraison de son premier Tigre HAD

[Défense] La France prend livraison de son premier Tigre HAD

Ouf… pourrait on se dire, cette fois-ci ça y est. La DGA (Délégation Générale à l’Armement) a pris livraison auprès d’Eurocopter ce lundi 22 avril 2013 de son tout premier Tigre HAD (pour Hélicoptère d’Appui Destruction) de série. Le HAD est le second standard de l’hélicoptère de combat européen prit en compte par l’ALAT après le désormais bien connu HAP.

Destiné au remplacement des Gazelle Viviane dans la mission de lutte antichar et d’attaque au moyen de missiles, le HAD apportera également un regain de punch à des Tigre jusque là cantonnés à des missions d’appui tactique au moyens de roquettes et des munitions de leur canon. Mais surtout ce « nouveau » Tigre aura une capacité bien supérieure en matière d’autoprotection et de lutte contre les aéronefs. En effet sa panoplie d’armement comportera des missiles air-air.

Même si ceux ci ne forment pas l’épine dorsale des systèmes d’arme du Tigre HAD, les missiles air-air Mistral vont permettre au biturbine d’Eurocopter de traiter toutes sortes d’aéronefs plus ou moins légers présentant un danger potentiel : avions de tourisme et de transport léger, ULM, drones, et bien entendu les autres hélicoptères. Mais surtout le HAD sera une sorte de mini-Rafale pour l’Armée de Terre. En effet il aura une capacité réelle de traitement multiple des cibles, tant air-air que air-sol. Dans ce second cas l’armement standard de l’hélicoptère sera le missile américain AGM-114, le célèbre Hellfire déjà emporter par les AH-64D Apache de l’US Army et par les AH-1Z Viper de l’US Marines Corps.

On est en droit, me direz vous, de se demander si un missile antichar est encore une arme prioritaire pour un hélicoptère de combat. En effet les vagues de blindés frappés de l’étoile rouge déferlant sur les plaines d’une Allemagne fraîchement envahie ne sont désormais plus d’actualités, relégués au rang de fantasme idéologique par quelques très rares nostalgiques de la guerre froide, et enfermés dans les placards de l’Histoire pour tous les autres. Le contexte actuel serait plutôt à la lutte antiterroriste, où les véhicules les plus lourds sont généralement des 4X4 Toyota ou Jeep et parfois des camions d’allure assez banal. Pas de quoi tirer un Hellfire. Sauf que cette arme a démontré bien des ressources, et notamment dans la lutte contre les embarcations légères, telles celles utilisés par les pirates contemporains. Là le gros félin franco-allemand pourrait devenir un outil de choix et une arme de dissuasion à même de calmer les ardeurs des plus enflammés de ces bandits. Mais l’AGM-114 est également une arme parfaitement adapté pour détruire des constructions faiblement protégés voire des cavernes peu profondes. Un arrière goût de traque des Talibans me direz vous ? Complètement vous répondrais-je.

En sommes on pourrait se dire que le Tigre HAD arrivent un poil trop tard en service dans l’ALAT. Sauf que les récentes aventures de nos soldats au Mali, et l’intervention en Syrie qui semblent se rapprocher à grand pas, démontrent combien un appareil armé de missiles antichar demeure indiscutablement nécessaire à nos fantassins, mais aussi à nos politiques, pour qui cet appareil va représenter un atout important dans la diplomatie musclée. Gageons que le ministère de la défense saura mettre en valeur cet hélicoptère en juin prochain lors de la cinquantième édition du Salon du Bourget.

Photo (c) Eurocopter.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire