Les trafiquants de drogue utilisent l’hélicoptère

[France] Les trafiquants de drogue utilisent l’hélicoptère

On connaît la technique du go-fast, avec des grosses berlines allemandes sur les autoroutes ou avec des bateaux super rapides capables de semer les véhicules de la Gendarmerie ou les vedettes des gardes-côtes. Les trafiquants de drogue utilisent principalement ce mode maritime, notamment entre l’Afrique du Nord et l’Espagne ou la France, ou bien dans la mer des Caraïbes. Mais voilà que ces malfaiteurs ont désormais choisi de passer un cran au dessus, en utilisant, sous nos latitudes des hélicoptères. Toujours pour relier le Maroc à la France, via l’Espagne, mais cette fois ci en s’affranchissant des horaires des marées et des patrouilles côtières. Définitivement l’aviation c’est la liberté… quoique.

Depuis lundi dernier un procès s’est ouvert à Marseille. Y comparaissent une vingtaine de prévenus, dont un pilote d’AS-350B Ecureuil. En effet, celui-ci aurait utilisé à plusieurs reprises son appareil pour des vols trans-méditerranéen et chargés de stupéfiants, et notamment de cocaïne. D’après la presse locale, l’affaire serait liée aux « milieux » corses et niçois. Le nom de Thierry Derlan, celui là même qui s’était fait la belle des Baumettes en hélico en 1999, a même été prononcé à plusieurs reprises, sauf que Derlan est mort il y a deux ans dans une fusillade. Les métiers dangereux, ça ne pardonne pas.

Interpellés en 2010, notamment par les policiers du GIPN de Nice et leurs collègues franciliens du RAID, les malfaiteurs attendaient ce procès, prévu pour trois semaines, sous très haute sécurité. L’hélicoptère lui a été placé sous scellé judiciaire. Son histoire est elle aussi rocambolesque : il a commencé sa carrière sous une livrée jaune unie, avant d’être repeint après plusieurs vols intéressants la justice, en noir. Cela me rappelle furieusement les maquillages de voitures volées.

Quoiqu’il en soit cette méthode était juste là réservée aux seules trafiquants de la région des Caraïbes, opérant généralement à destination des USA, et volant souvent sous les radars. Des hélicoptères devenus les cibles privilégiées des AWACS de l’US Air Force, et des avions et hélicoptères de l’US Coast Guard et de la DEA, l’administration fédérale en charge de lutte contre le narcotrafic. Comme quoi les Yankees exportent vraiment n’importe quoi de nos jours…

Photo (c) France3

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire