Sécurité aérienne et religion peuvent-elles faire bon ménage ?

[Polémique] Sécurité aérienne et religion peuvent-elles faire bon ménage ?

L’image fait le buzz depuis plusieurs jours sur la toile. On a longtemps cru à un fake (traduisez un canular) mais il semblerait bien qu’au final l’image soit réelle. Un homme a bel et bien pris un vol commercial régulier, enfermé dans une sorte de gigantesque sac plastique, installé pourtant sur son siège au milieu des autres passagers. Il ne s’agit nullement d’un gag, ni de quelqu’un voulant réaliser une performance artistique ou humoristique. Et encore moins d’une mesure d’isolement due à l’équipage suite à un comportement dangereux. L’homme enfermé dans son sac est en fait le membre d’une secte juive ultra-radicale.

Appartenant aux Cohanim, un groupuscule légal en Israël mais fortement controversé, l’homme refuse toutes formes de contacts extérieurs qu’il jugerait contraire à sa pratique religieuse. Photographié sur un vol de la compagnie nationale El Al ce passager est ainsi « vêtu » afin de ne pas être obligé d’entrer en contact non seulement avec des femmes, mais aussi avec l’air d’un cimetière, au cas où l’avion survolerait un tel endroit. En effet outre une misogynie confondante les Cohanim sont également « allergiques » aux morts et aux cimetières, au point de ne jamais s’en approcher, sauf lors d’obsèques.

Cette photo a vraisemblablement été prise avant 2011, année au cours de laquelle l’aviation civile israélienne a décidé de prohiber ce genre de pratique sur ses vols commerciaux intérieurs et extérieurs. Reste que ce cas n’est pas le seul où la sécurité aérienne doit fléchir au profit des croyances religieuses.

En effet si les compagnies aériennes Iran Air et Saudi séparent régulièrement hommes et femmes de leurs avions, il faut voir que quelques machines sont même aménagées avec des salles de prières à bord, destinées à accueillir les plus religieux des passagers qui souhaiteraient priés… même à 25000 pieds. Le souci c’est que sur les tapis de prière, point de ceinture de sécurité, et donc un danger réel au cas où l’avion viendrait à traverser une zone de turbulence, juste à cet endroit.

Loin de moi l’idée de vouloir stigmatiser telle ou telle religion, mais force est de constater que le fait religieux, théoriquement personnel, prend désormais de plus en plus le pas sur la vie publique. Hors de telles dérives peuvent avoir des effets graves au cas où ils engendreraient un défaut de sécurité aérienne. Et là c’est l’affaire de tous. Si les gens sont capable de se retenir de fumer, ils doivent pouvoir aussi s’abstenir de prier, le temps d’un vol.

Photo (c) AFP.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. et surtout que des dispenses de prières existent dans l’Islam pour les voyageurs (de même, pour ceux qui ne savent pas par où est la Mecque !).

  2. Comment fait-il pour respirer ? C’est marqué sur les sacs que c’est dangereux…… Pour ma part, je trouve cette forme de fanatisme incompréhensible. Dans ce cas présent, qu’ils restent chez eux et qu’ils ne voyagent pas, certaines personnes obèses ont été interdite sur certains vols me semble-t-il? On ne va quand même pas créer des places d’avion réservées pour telle ou telle secte, et les nudistes….??? ;-).

Laisser un commentaire