Israël a bombardé la Syrie avec ses avions de combat

[Défense] Israël a bombardé la Syrie avec ses avions de combat

Ce n’est pas un évènement à prendre à la légère. L’aviation militaire israélienne a bombardé le 3 mai dernier des positions militaires syriennes. Loin de prendre position pour telle ou telle partie dans la guerre civile qui se déroule là-bas les militaires israéliens ont juste décidé de frapper un site sensible qu’ils accusent d’être une base dédiée à l’entraînement et à l’armement d’un de leurs pires ennemis : le Hezbollah.

Déjà en janvier dernier un convoi militaire routier syrien avait été la cible d’une attaque aérienne de Heyl Ha Avir. Les camions transportaient des missiles anti-aériens russes SA-17 Gadfly.

Comme souvent dans ce genre d’affaire les informations sont très contradictoires, et il faut faire le tri entre ce qui relève du factuel, et ce qui relève de la propagande, qu’elle vienne de Damas, de Téhéran, ou de Tel-Aviv. Si les Iraniens démentent totalement utiliser ce site pour l’entraînement des terroristes libanais, les militaires syriens, et leur dictateur Bachar El-Assad, crient au crime de guerre et à l’acte d’agression totalement injustifiée. Côté Israël assez étrangement mis à part un ou deux ministres, dont celui du tourisme, peu de réactions officielles, mais la classe politique, les médias, et une grande partie de la population font bloc commun derrière le pouvoir en place. Il est cependant à noter qu’une partie de la diplomatie iranienne menace Israël, et par ricochet ses alliés américains de répercussions graves, sans toutefois jamais dire lesquelles.

Dans les faits un ou plusieurs avions de combat israéliens, ont frappé une installation militaire proche de Damas, officiellement considérée comme une base de la défense anti-aérienne et comme un important centre de recherches scientifiques. Ce site, dont le nom n’a pas encore été officiellement révélé, serait primordial pour Bachar El-Assad dans sa guerre contre son propre peuple.Comme d’habitude avec les Israéliens, aucune information n’a fuité sur la nature des avions de combat employés, mais on peut être sûr qu’il s’agit de F-16 ou d’une version « locale » du F-15E. Quand au bilan humain il semble aller d’une quinzaine à une cinquantaine de morts selon les sources de presse, uniquement les fiables bien entendu.

Ce qui gêne également c’est la relative indifférence internationale sur la question. Outre de molles condamnations diplomatiques allemandes, canadiennes, égyptiennes, et françaises, il faut voir que personne ne semble vouloir blâmer Tel-Aviv. Seule l’Union Européenne semble vouloir se démarquer en condamnant fermement l’acte. Pis le Président des Etats-Unis, Barack Obama, n’a pas fait de commentaires particuliers concernant ces frappes, et en a même profité pour rappeler son soutien au peuple israélien ; même son de cloche du côté britannique d’ailleurs… Au Liban c’est une condamnation dans les règles, d’autant que l’espace aérien national a été violé par le ou les chasseurs israéliens. Le Conseil de Sécurité de l’ONU doit lui statuer dans les prochaines heures concernant la question.

Quelque soit la vision que l’on ai de chez nous, donc éloignée de la région, la situation au Proche-Orient est très inquiétante. La Syrie coincée entre les deux super puissances que sont l’Iran et Israël, sort fortement affaiblie militairement de ce bombardement. Politiquement et diplomatiquement c’est évidemment différent. Tel-Aviv et Téhéran vont de nouveau jouer avec les nerfs internationaux pour montrer qui est le plus fort dans la région, et quand on sait qu’on parle de deux pays ayant potentiellement l’arme atomique il faut savoir garder la tête froide. Reste que les jours et semaines à venir vont être extrêmement tendus.

Photo (c) agence Reuters.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Honnêtement, avant d’arriver à tirer cette affaire au claire, de l’eau aura coulée sous les ponts, et la réaction de l’ONU aura les même effets que les autres condamnations , c’est à dire aucun…. la SDN est de retour. La région est au bord de l’embrasement. Rien, mais rien de bon tout ça. Maintenant, l’aviation Israëlienne a encore montrée qu’elle était de loin la plus puissante dans la région, et qu’elle pouvait frapper où et quand elle veut, ce raid est peut-être une petite répétition, avant quelque chose de plus fort encore, vers l’Iran par exemple.

    • Un conflit contre l’Iran serait certainement la pire catastrophe internationale depuis 1945 car elle embraserait durablement le Proche Orient et le monde arabe. Israël se retrouverait totalement isolée, et ses ennemis auraient toutes légitimités pour se défendre. Il faut espérer qu’on n’en arrivera pas à un tel excès. Téhéran n’est pas plus dangereux fondamentalement que Tel-Aviv, leurs méthodes sont justes différentes.

      • C’est clair, il faut tout faire pour l’éviter, ce serai une catastrophe humaine, économique et aurai des répercussions au niveau mondiale. Deux idéologies extrêmes s’affrontent, cela n’a jamais amener de bonnes choses…. espérons que l’homme ai grandit un peu.

Laisser un commentaire