Alors que l’avionneur suisse Pilatus vient de présenter au public son premier biréacteur d’affaire, le PC-24, le géant canadien du secteur, Bombardier annonce lui le lancement d’un nouveau programme. Baptisé Challenger 350 cet avion est un biréacteur de la classe des 8 à 10 places annoncé capable de traverser l’Atlantique sans escale. Visant clairement à concurrencer les avions américains de chez Gulfstream ou encore le Dassault Falcon 2000 français, le Challenger 350 démontre la très bonne santé de la filiale « aviation d’affaires » de Bombardier. En effet, entre le Learjet 75 dévoilé l’an dernier et le Global 6000 annoncé comme un succès en devenir, le constructeur canadien s’inscrit définitivement comme un acteur majeur du secteur.

Le Challenger 350 donc sera équipé de deux réacteurs Honeywell  HTF7350, un propulseur déjà connu pour motoriser deux versions du Legacy brésilien, le 450 et le 500. Pour le reste on demeure dans l’expectatif concernant l’avionique et l’aménagement intérieur de l’avion, même si comme souvent Bombardier risque de peu sous-traiter ce qu’il peut réaliser lui même. C’est aussi ça la clef du succès du Canadien. Gageons que nous en saurons un peu plus dans quelques jours au Bourget.

Illustration (c) Bombardier

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom