Airbus ouvre les hostilités

[Bourget 2013] Airbus ouvre les hostilités

C’est sous une pluie battante avec ci et là des éclairs zébrant le ciel que l’édition 2013 du Salon du Bourget s’est ouverte. Et bien entendu chacun y attendait fébrilement le combat de titans opposant Airbus et Boeing. C’est l’avionneur européen qui a tiré le premier cette année. Beaucoup diront qu’après tout il est un peu chez lui ici et que ceci explique cela. Enfin reste toujours que les annonces de ce premier jour n’augurent rien de bon pour l’industriel de Seattle, sauf si celui-ci se reprend.

Pour commencer ce sont cinquante A320 Néo, la version remotorisée et repensée du célèbre monocouloir biréacteur, véritable best-seller du constructeur qui ont été acquis par le loueur ILFC. Cinquante avions qui vont permettre d’équiper des compagnies aériennes dans le monde entier, mais également des transporteurs privés volant hors des circuits habituels. Toujours au rang des loueurs d’avions, il faut souligner le méconnu Doric qui a annoncé avoir acheté vingt A380, s’ajoutant ainsi aux 18 qu’il possède déjà. Doric en effet a racheté au cours des années 2011 et 2012 plusieurs avions à des compagnies aériennes avant de leur relouer. Ce mécanisme financier, appelé lease-back, permet ainsi aux compagnies aériennes de réduire très notablement les frais d’entretien et les assurances de leurs avions.

Mais la plus belle commande vient probablement de Lufthansa. La compagnie nationale allemande a décidé d’acquérir cent A320 Néo, dont la mission première sera d’envoyer à la retraite (ou plus vraisemblablement sur le marché de seconde main) les derniers Boeing 737-300 et -500 encore en service ainsi que les premiers A320-200, tous des avions ayant dépassé les quinze années de bons et loyaux services sous les couleurs allemandes.

Au total ce sont donc un peu plus de 17 milliards d’Euros (23 milliards de Dollars US) de contrats qui ont été annoncé pour cette première journée du salon par Airbus. Attendons désormais la réaction de Boeing, qui à n’en pas douter ne se laissera pas faire. Très attendues aussi les annonces potentiels de commandes par Airbus Military, la branche défense du constructeur. Comme disent nos voisins anglais, wait & see.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire