Le F-4 Phantom tire sa révérence en Allemagne

[Luftwaffe] Le F-4 Phantom tire sa révérence en Allemagne

Aujourd’hui samedi 29 juin 2013, une énorme page de l’histoire de la Luftwaffe se referme. En effet, après 40 ans de service actif, la force aérienne allemande met à la retraite son dernier McDonnell-Douglas F-4F Phantom II. L’un des intercepteurs les plus célèbres de la Guerre Froide sera définitivement mis à la retraite lors d’un événement à la hauteur de son service opérationnel sur la base aérienne de Wittmund.

Les derniers Phantom allemands ont reçu pour l’occasion de superbes livrées. On a pu voir ainsi une formation de F-4Favec différentes peintures utilisées durant son activité de 1973 à 2013. L’appareil d’origine, codé 37+01, avait reçu une livrée spéciale bleu et l’or (dite Pharewell) à son arrivée, que l’on retrouve sur un avion pour marquer l’événement de la base.

retraite-f4-phantom-allemand

Sur place, l’escadron Jagdgeschwader 71 «Richthofen» était la dernier escadron opérant sur Phantom. Le JG 71 fut aussi le premier à voler le F-4 en mars 1974. La Luftwaffe a compté jusqu’à 174 intercepteurs Phantom dans sa flotte, déployés par quatre escadrons. Un total de 263 «Phantom» ont été acquis par l’Allemagne, dont 88 appareils de reconnaissance RF-4E, mis en œuvre par deux escadrons, à partir de 1971. Dès 1986, les F-4F allemands ont été modernisés en chasseur-bombardier pour 40 exemplaires. Tandis que le reste des intercepteurs recevait une avionique similaire à celle des F/A-18A/B en plus d’une version adaptée du radar Raytheon AN/APG-65.

Avec l’introduction de l’Eurofighter dans les forces aériennes allemandes, le nombre de F-4F a diminué rapidement au cours de ces dernières années. Le retrait progressif des Phantom II avait débuté dès 2002.

Le F-4F Phantom II allemand était un dérivé du F-4E en service au sein de l’US Air Force, construits en grande partie sous licence par des entreprises allemandes. Produit à plus de 5000 exemplaires depuis le début des années 60, le célèbre biréacteur supersonique multirôle est encore en service en Corée du Sud, en Egypte, en Grèce, en Turquie, en Iran et au Japon.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

1 COMMENTAIRE

  1. Magnifique livrée de ce F4 ,40ans de bon et loyaux services ,espérons que notre Musée Nationale va en acquérir un cet appareil mythique a marqué toute une époque .Je l’adore et suis en train d’en monter un en maquette Hasegawa .Beau avion !

Laisser un commentaire