Inondations, les hélicos en action

[Sauvetage] Inondations, les hélicos en action

Ce mardi 18 juin 2013 une partie du quart sud-ouest de la France a connu de très forts orages avec des chutes de grêle, et un phénomène de réchauffement ayant engendré une fonte rapide des dernières neiges dans les Pyrénées. Le résultat a été un gonflement immédiat des différents cours d’eau de la région et donc forcément une situation de crue. Parmi les villes touchées on trouve notamment Lourdes et son sanctuaire religieux, heureusement évacué à temps par les services locaux de secours.

Devant l’ampleur de la catastrophe il a été demandé par la préfecture de région le renfort de moyens militaires, parmi lesquels figure un AS-532 Cougar du 5ème Régiment d’Hélicoptères de Combat basé à Pau, c’est à dire directement dans la région concernée. Le biturbine a été employé aussi bien pour évacuer des sinistrés que pour aider à la dépose de secouristes et de sauveteurs de la Sécurité Civile et des sapeurs-pompiers. En outre il a rempli une mission de liaison au profit d’une équipe d’intervention de ERDF. Celle ci devait en effet évaluer l’étendu des dégâts sur le réseau de distribution électrique dans la région.

En outre des moyens aériens type Eurocopter EC135 de la Gendarmerie Nationale et EC145 également de la gendarmerie mais aussi de la Sécurité Civile ont été également déployés dans la région pour des missions de secours à victime, d’évacuation des sinistrés, et de reconnaissance à vue.

Un Eurocopter EC145 de la Gendarmerie survole le village sinistré Haut Garonnais de Saint-Béat
Un Eurocopter EC145 de la Gendarmerie survole le village sinistré Haut Garonnais de Saint-Béat

Ce mercredi 19 juin les moyens militaires ont été laissé en alerte dans la région, avec notamment des unités terrestres soutenant les service de secours au moyen de véhicules équipés de châssis hors-routes comme les bons vieux Renault GBC 180. Il est à souligner qu’un tel dispositif n’avait pas encore été déployé en 2013. Ces inondations ont malheureusement déjà fait une victime avérée en France, au moment où ces lignes sont écrites.

Photos (c) Ministère de la défense & AFP.

 

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire